The Confession of Fitzwilliam Darcy de Mary Street





Présentation de l'éditeur : Pride and Prejudice told from a delightfully different point of view. "The Holy Grail of P&P sequels." (Austenblog)

Originally published in the U.K., Mary Street's ingenious retelling of Jane Austen's classic story now makes its U.S. debut-to the delight of the fans of Austen's comic masterpiece of divine romance. In Fitzwilliam Darcy, Austen created the ultimate romantic hero. Yet Pride and Prejudice reveals little of Darcy's innermost thoughts. Here, Street unveils the true motives and mysteries of Elizabeth Bennet's enigmatic suitor. Through Darcy's eyes we discover the reality of his relationships with his sister Georgiana, his cousin Colonel Fitzwilliam, the dastardly Wickham, his friend Bingley, and his formidable aunt, Lady Catherine. And of course, all his memorable encounters with Elizabeth, from that first view of her fine eyes to his disastrous proposal, and then to a pride and arrogance tempered by an unquenchable love.



Mon avis:

 J’ai adoré ce bouquin ! Cette fois, Darcy ne nous livre pas ses remarques dans un journal mais on vit l’histoire en même temps que lui ! Son point de vue ne manque pas de piquant et je trouve que cette version est plus fidèle au personnage que celle d’Amanda Grange. Par exemple, les relations qu’il entretient avec sa sœur, notamment au moment de l’histoire avec Wickman sont beaucoup moins teintées rose bonbon. Il y a des cris, il y a un Darcy sévère mais agissant dans l’intérêt de sa sœur. Leur relation est plus réservée mais ça me semble une fois encore plus crédible et j’ai beaucoup aimé suivre leur rapprochement. Les passages où Darcy combat son inclinaison pour Elizabeth sont également parfaitement écrits et j’ai aimé sa remise en question après sa seconde demande.

Ce que j'aime : une version moins romance bisounours, plus crédible. Un Darcy plus dur que dans la version d’A Grange mais à mes yeux plus in character. J’ai particulièrement aimé le fait que l’auteur s’arrête au même point que Jane Austen et ne se sente pas obligée de nous décrire en long, en large et en travers la félicité domestique des Darcy.

Ce que j'aime moins : et bien là comme ça je n’en vois pas. Sauf peut-être des constructions de phrases assez compliquées parfois mais je ne peux pas le reprocher à l’auteur, c’est plutôt mon niveau en anglais qui est en cause.

En bref : Un roman que j’ai juste adoré et une très très bonne surprise. A lire absolument !

Ma note : 9/10




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston