A tale of less pride and prejudice, tome 1 : First Impressions de Alexa Adams




Présentation de l'éditeur : In Pride and Prejudice, Fitzwilliam Darcy begins his relationship with Elizabeth Bennet with the words: "She is tolerable, but not handsome enough to tempt me; I am in no humour at present togive consequence to young ladies who are slighted by other men." What would have happened if Mr. Darcy had never spoken so disdainfully? First Impressions explores how the events of Jane Austen's beloved novel would have transpired if Darcy and Elizabeth had danced together at the Meryton Assembly. Jane and Bingley's relationship blossoms unimpeded, Mary makes a most fortunate match, and Lydia never sets a foot in Brighton. Austen's witty style is authentically invoked in this playful romp from Longbourn to Pemberley.

Lecture commencée le 12 Juin 2013, terminée le 13 Juin 2013

Mon avis : 
 
Un nouvel "et si" qui ré écrit Orgueil et Préjugés. Malheureusement, le tout un est un peu insipide. La tension entre Darcy et Lizzy est dépourvue de tension et de ce fait, le personnage de Lizzy perd de sa fameuse vivacité. Du coup Darcy et Lizzy apparaissent comme un couple de petits bourgeois empesés...

Cependant certaines innovations sont plaisantes notamment sur le fait que Mr Bennet a enfin la parole et c'est un régal. Bingley est aussi enfin un peu plus volontaire ! J'aime aussi le destin de Mary (enfin on parle d'elle)

Néanmoins... je me demande toujours ce que Caroline Bingley a bien pu faire pour toujours finir de la même manière... Et je n'ai pas aimé le côté trop bonbon rose de Lady De Bourgh
 
Ce que j'aime : Mr Bennet, Mary !
 
Ce que j'aime moins : trop fade...

En bref : Plaisant pour Mr Bennet mais très insipide par rapport à l'original... Heureusement que je ne l'ai pas payé

Ma note : 4/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston