Pemberley Shades: Pride and Prejudice Continues de D A Bonavia-Hunt




Présentation de l'éditeur : Originally published in 1949, the unusual plot takes the Darcys into the realm of the Gothic.
Mr. Darcy must appoint a new rector at Pemberley, which affords the author the opportunity to introduce a host of new characters to mingle with the beloved and familiar ones of Jane Austen.



Lecture commencée le 03 Aout 2013, terminée le 07 Aout 2013


Mon avis : 
 
Une suite où les personnages sont plutôt fidèles à ceux de Jane Austen. Ici pas de familiarité outrancière entre Lizzy et Darcy mais une complicité au delà des apparences qui sonne juste. Par exemple Elizabeth est consciente de ses obligations et fait toujours attention à ne pas mettre Darcy dans l'embarras. Je trouve d'ailleurs Darcy réussi, surtout dans ses interactions avec ceux qui l'entourent. Les nouveaux personnages sont soignés et étudiés même si je ne peux m'empêcher de faire un rapprochement de la situation Georgiana /Major Wakeford/ Acworth avec celle Marianne/Brandon/Willoughby de Raison et Sentiments, ce qui n'est pas forcément déplaisant d'autant plus que l'auteur a choisi de faire un virage assez radical (en fait au début ça fait penser à ça mais ensuite ça change) Idem, les deux vieilles pies du presbytère, les soeurs Robinson m'ont fait penser aux Bates d'Emma mais avec la méchanceté des soeurs Bertram de Mansfield Park. Sur le côté lightly gothic... oui je confirme c'est light, même si le mystère plane sur le personnage d'Acworth, suspens renforcé par les mystérieux échanges de lettres entre Darcy et Mr Gardiner. Le style est accessible (comprendre que je l'ai lu en anglais sans difficulté majeure) et les rebondissements sont bien négociés. Peu de choses paraissent inappropriées ( exception faite d'un petit incident avec Georgiana) et l'auteur ne tombe pas dans le classique Georgiana ou Anne de Bourgh folle amoureuse du colonel Fitzwilliam (le grand absent du bouquin, au moins comme ça c'est réglé). J'ai aussi aimé voir un peu Lizzy aux prises avec ses devoirs de maitresse de Pemberley ( après les trois tomes de "Lizzy folle du sexe " de Linda Berdoll, ça me change). Pareil il n'y pas une tripotée de gosses ! Darcy et Lizzy ont un enfant, sur lequel l'auteur s'abstient de nous gratifier de tonnes de scènes sensées être mignonnes ... Lady Catherine est fidèle à elle-même... Collins (qui intervient par lettre pour l'anecdote) est plus Collinsien que jamais et l'auteur a su donner un background à Anne de Bourgh ( en vérité c'est un background à la Anne Elliot en plus tragique ) J'ai aimé aussi revoir Kitty et apprendre qu'elle ne s'entendait pas avec Georgiana (l'indifférence entre les deux filles me semble plus crédible que l'habituelle grande amitié et complicité). Les échanges Darcy/Lizzy sont bien négociés et j'aime le fait que Lizzy l'appelle tout simplement Fitz. Sur ce qui a motivé Acworth à venir à Pemberley, je suis plus réservée, cependant c'est une explication valable ^^
 
Ce que j'aime : Les personnages bien caractérisés, les nouveaux personnages bien construits (même s'ils ont tous un côté un peu piqué aux autres romans de Jane Austen mais c'est bien fait alors je pardonne^^) le background d'Anne. Les interventions de Mr Bennet, le sérieux de Darcy et la vivacité de Lizzy conservés. Le fait que pour une fois, Wickham ne soit pas là pour faire le méchant. Le destin de Georgiana !
 
Ce que j'aime moins : Acworth, le mystérieux l'est parfois un peu trop et à la longue trop de mystère tue le mystère... (le personnage est étrange, excentrique, mais c'est un peu excessif, je n'ai pas non plus adhéré des masses à ses motivations...) Wakeford qui ne m'a pas passionné, je l'ai trouvé barbant (mais comme je l'ai assimilé au Colonel Brandon, il en souffre surement) L'absence de Lydia ! J'adore Lydia et j'aurais aimé la revoir. Parfois un peu trop d'application de l'auteur à rappeler ce que doit être le personnage ( Jane est vraiment trop gentille, trop Jane et c'est souligné plusieurs fois, idem pour Mrs Gardiner, l'auteur souligne trop leurs caractéristiques du coup son insistance m'a agacée , mais en même temps, je n'aime pas le côté bisounours de Jane...) L'histoire sentimentale de Kitty, on s'en tape ! (je pense que même l'auteur s'en tape en fait, peut-être qu'elle s'est sentie obligée de l'inclure pour parler d'une histoire d'amour facile).

En bref : En dépit de tous les points négatifs que j'ai mis, ne vous y trompez pas, j'ai aimé ce livre ! C'est l'un des meilleurs para austeniens que j'ai lu jusqu'à présent. Je trouve qu'il ne démérite pas dans la caractérisation des personnages et que l'histoire est assez intéressante malgré le fait que l'auteur en fait un peu trop dans le mystère. L'ambiance, confinée sur quelques lieues malgré la présence d'invités, m'a rappelée celle d'Emma avec un soupçon de Northanger Abbey pour le mystère. En vérité, c'est très bien fait et ça m'a plu de voir que l'auteur avait emprunté ça et là dans les autres romans de Jane Austen (comme dit plus haut) ce n'est pas très original mais c'est bien fait et ça a fonctionné sur moi ! Pour résumer, une sequel qui vaut le coup d'être lue et qui est crédible.

Ma note : 8,5/10
 
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest