Pride & Promiscuity : The Lost Sex Scenes of Jane Austen de Arielle Eckstut




Présentation de l'éditeur : In a pitch-perfect literary parody, Arielle Eckstut and David Auburn claim to have stumbled upon lost manuscript pages from Jane Austen's novels, along with shocking letters to her sister and publisher. The 'excerpts' take readers behind closed doors to behold some very naughty goings-on among the characters of Pride and Prejudice, Sense and Sensibility, Emma and all of Austen's novels. Emma, it is revealed, takes self-satisfaction to a whole new level; Charlotte Lucas dresses up as Lady Catherine de Bourgh to give Mr. Collins the spanking of his life; and Fanny and Edmund are not the only ones at Mansfield Park flirting with incest.
Elegantly packaged and 'authenticated' by a so-called Austen expert, PRIDE AND PROMISCUITY belongs on the bookshelf of Austen fanatics and the millions who have made the films based on her works so popular. Even the most serious literary scholar would bet his tenure at whist to get his hands on this spirited and witty gem that proves Jane is hotter than any of us ever imagined!



Lecture commencée le 11 Aout 2013, terminée le 12 Aout 2013

Alors dans un premier temps, je dois dire que j'ai été déconcertée par la préface et l'introduction d'une experte en littérature austenienne qui "authentifie" les scènes... Passé ce premier moment (où on "découvre" une Jane qui rage après son éditeur et est assez sarcastique à son égard, une chose très crédible quand on écrit de son côté) nous découvrons les fameuses "lost scènes"... et une fois que l'on commence à les lire, on comprend tout de suite que Jane n'a jamais écrit cela ^^

Je vais donc les commenter succinctement une par une avant de vous livrer mon avis ^^

ATTENTION SPOILERS

The letters : c'est plus une introduction qui consiste en deux lettres prétendument écrites par Jane, l'une pour son éditeur, l'autre pour Cassandra. Peu d'intérêt en soi, c'est plus une troisième introduction

Jane at Netherfield :
la scène se déroule au début du roman et tente d'expliquer la soudaine maladie de Jane... Donc Jane est à Netherfield dans un lit, lorsque Caroline et Louisa débarquent dans sa chambre pour soi-disant vérifier si elle saura donner du plaisir à leur frère... Bon ok c'est carrément du délire. Mais c'était drôle, j'ai bien retrouvé Jane qui n'ose pas dire non... J'ai bien ri ^^

Elizabeth & Darcy : la scène se déroule durant la visite de Pemberley. Darcy et Lizzy s'offrent une petite privauté. Là par contre je n'ai pas aimé, c'est à des kilomètres des caractères des personnages. Le fait que Darcy ait des relations avec elle à CE moment et qu'elle se laisse faire, c'est juste complétement improbable ! Je n'ai rien contre la scène en soi, mais cela aurait été plus plausible de la placer en fin de roman ( après la seconde déclaration de Darcy)

Charlotte & Mr Collins : Charlotte reçoit un paquet de Lady De Bourgh... dedans une robe et une cravache. Et voilà que Charlotte met la robe et imite cette chère Catherine et notre Collins tout fou... qui fait le toutou au grand plaisir de sa femme. HILARANT ! Pas crédible une seconde mais j'ai ri

Such devoted sisters : ou confidences échangées entre Elinor et Marianne. Complétement nul et improbable. J'ai pas du tout accroché. Elinor fait quelque chose d'encore pire que Marianne ( dont le rebondissement était déjà tiré par les cheveux)

The Palmers :
une scène conjugale. Mrs Palmer qui a une nouvelle tenue tente d'intéresser Mr Palmer. C'était amusant mais sans grand intérêt

The Play : le récit supposé de la vraie pièce de théâtre de Mansfield Park. Nul et vulgaire. Sans finesse, je n'ai pas aimé.

Henry and Mary Crawford : les deux frères et soeurs s'ennuient... la scène se déroule peu après que Henry soit "tombé amoureux" de Fanny. Ils commencent par évoquer une relation incestueuse entre Edmund & Fanny et s'amusent à prendre leurs rôles et à les imiter. J'ai adoré parce que ça met quand même en valeur le fait que quoiqu'on en dise, la relation Edmund /Fanny est incestueuse. J'ai trouvé cette vignette bien tournée.

Emma Alone : Emma devant son miroir se félicite de sa clairvoyance (au sujet d'Harriet et Elton) et s'auto congratule tout en se faisant plaisir. C'est court mais efficace et pour le coup, si on met en parallèle avec le mythe de Narcisse, je trouve ça bien trouvé pour Emma

Knightley & Churchill : les vraies raisons pour lesquelles Knightley déteste Frank. Extrêmement drôle avec un Knightley qui ne sait pas quoi répondre à un Churchill entreprenant ( mention spéciale pour la charade) et qui est trop poli pour le mettre dehors.

Henry & Catherine : se situe au moment où Catherine explore Northanger et se retrouve dans la chambre de la défunte Mrs Tilney. Là, elle trouve un harnachement sado maso dans un coffre... Découverte par Henry (comme dans l'original) elle lui fait part de ses soupçons : le général est un tortionnaire ! Sauf que le tout appartient à Henry comme il lui en fait la démonstration. J'ai bien aimé, imaginer Henry en sado maso demande un effort mais rien que la tête de Catherine était amusante à se représenter

Persuasion : the prequel : la rencontre d'Anne et Frederick... Le passage sur la barque était sans la moindre imagination et assez bateau (si j'ose dire ^^) en revanche, j'ai bien aimé la place que l'auteure a donné à Elizabeth, la sœur aînée. En ça la vision était intéressante

Richard Crosby's editorial comments :
c'est sensé expliqué pourquoi The Watson n'a pas de fin mais c'est complétement inutile.


Mon avis : 
 
J'ai bien aimé l'idée de l'auteure : ajouter des scènes sexuelles aux romans de Jane. Cependant, j'avoue que j'ai lu des tas de fan fictions qui faisaient la même chose (dont une mémorable entre Jane & Lizzy ) et qui assumaient plus. L'auteur présente cela comme du sexe mais en fait ça ne va jamais bien loin (pensait-elle qu'ainsi certains lecteurs naïfs croiraient VRAIMENT que Jane a écrit ça ?). Du coup ça tombe un peu à plat... Quitte à faire dans le lemon autant le faire pour de bon ! Malgré tout, il y a de bonnes idées et des passages très très drôles qui rendent la lecture agréable.

Ce que j'ai aimé : Charlotte & Mr Collins (excellent), Henry & Mary Crawford ( piquant rappel de l'inceste de Edmund & Fanny), Emma alone ( mais je n'aime pas tellement le personnage d'Emma alors j'ai aimé la vision ridicule proposée par l'auteur), Knightley & Churchill ( qui m'a fait éclater de rire). Le côté humoristique voir satirique pour certaines "lost scènes". Le fait que les personnages soient parfois bien croqués et la "finesse" de certaines "analyses"

Ce que j'ai moins aimé : le fait que l'auteure n'aille pas jusqu'au bout et ne propose pas de vraies scènes de sexe. La scène entre Darcy & Lizzy, la moins crédible de toutes

En bref : Un livre très drôle qui se lit facilement et à ne surtout pas lire si vous êtes une "intégriste" de Jane. De vraies bonnes surprises dans la caractérisation de certains personnages, un gros ratage pour d'autres...ce qui donne un recueil assez inégal Cependant, sur le côté "lost scènes" j'ai lu des fanfictions gratuites plus épicées que ça ! Donc lisez pour certaines histoires, oubliez les autres et ne prenez rien de tout celà au sérieux !

Ma note : 6/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston