Darcys, tome 3 : Darcy dans l'âme de Elizabeth Aston




Présentation de l'éditeur : Après avoir été désavouée par sa famille, Cassandra Darcy lutte pour vivre de sa peinture à Londres. Pourtant, se faire un nom devient rapidement le cadet de ses soucis, car elle se retrouve en possession de lettres compromettantes pour l’épouse du prince régent. Ce dernier, prêt à tout pour récupérer ces missives, requiert les services du cousin de Cassandra, Horatio Darcy. Lorsque les recherches de Horatio le mènent tout droit à Cassandra, il désapprouve son style de vie puis, peu à peu, en apprécie les charmes… Mais, cette idylle naissante se heurte aux préjugés et à un certain lord Usborne, qui désire obtenir les faveurs de la jeune femme.
 
Lecture commencée le 27 Mars 2014, terminée le 29 Mars 2014
 
Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres 

Mon avis :

Après les cinq pintades, voici la fille de cette chère Anne (qui se porte relativement bien pour une jeune fille jadis si malade). Fille d'un premier lit l'héroïne, Cassandra ( j'aime son prénom), est bien entendu conspuée par son horrible beau-père... Cela étant, on retrouve notre pintade ( Belle) à cause de qui les ennuis de Cassandra augment... La voilà donc exilée à Bath où bien sûr elle rencontre un vil séducteur qui ne s’intéresse qu'à sa fortune et la compromet... Bref sans surprise. L'histoire est plaisante et se suit facilement... Le nom de Darcy est prétexte a des tas de rappel aux pintades ou aux personnages de Pride and Prejudice. Cependant, on est bien loin de l'esprit et de la finesse des premiers Darcy dont ce livre se réclame. L'histoire est cousue de fil blanc, les rebondissements sans la moindre surprise ( avec des coïncidences tellement énormes qu'elles en sont improbables).  Tous les codes de la romance sont respectés mais ça manque cruellement de saveur... La seule chose qui m'a amusée c'est le rappel à Mme Norris et Maria Bertram, pour le reste.... c'était du déjà-vu 

Ce que j'aime : le rappel à Maria, Cassandra : j'ai bien aimé ce personnage, même si elle est d'une naïveté et d'une bêtise rares...

Ce que j'ai moins aimé : le fait d'utiliser le nom de Darcy pour racoler le lecteur .... une histoire fade et sans la moindre originalité. Une fin encore plus bisounours que les deux précédents tomes.

En bref : Une romance plaisante mais sans originalité dont l'écriture soignée séduira les accros du genre mais décevra ceux qui cherchent à retrouver la plume de Jane Austen...

Ma note : 5/10

Commentaires

  1. Je viens de lire ta chronique et je me rends compte que je ne me rappelle même plus de l'histoire. Visiblement, elle ne m'a pas marquée. Mais je suis d'accord avec toi sur le fait qu'ils utilisent le nom Darcy pour attirer :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdrrr l'histoire n'est pas marquante du tout.... Et oui clairement hormis le nom, il n'y a rien de Darcy là dedans

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest