Little Women, tome 3 : Little Men de Louisa May Alcott




Présentation de l'éditeur : Follows the adventures of Jo March and her husband Professor Bhaer as they try to make their school for boys a happy, comfortable, and stimulating place.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres 


Lecture commencée le 19 Mars 2014, terminée le 27 Mars 2014

Mon avis : 

Alors un nouveau tome qui nous décrit le monde merveilleux de Jo et de son Fritz de mari. Le roman commence avec l'arrivée de Nathan et on découvre plus ou moins la maison à travers ses yeux. Bien entendu, on est un peu dans un monde idéal rempli de douceur et de tendresse où tout le monde est gentil... Jo et Fritz sont tellement super que les enfants de John et Meg vivent chez eux... Bref on est encore plus chez les  bisounours que dans les deux premiers tomes. Le tout est réellement calibré pour plaire aux enfants ( normal en même temps on est dans la littérature infantine). Donc dans l'ensemble ça allait jusqu'au moment où la religion fait son apparition... Là on tombe dans une sorte d'endoctrinement ( sachant que les livres sont destinés aux enfants, ça m'a vraiment fait cette impression), alors oui je sais : c'est l'époque à laquelle le roman a été écrit qui veut ça... Mais j'avoue que j'ai beaucoup de mal avec cet aspect... Pour le reste les techniques d'éducation de Fritz et Jo sont novatrices mais ça ne m'a pas passionnée... En vérité, je me suis rarement autant ennuyée
En fait ce livre illustre tout ce que je n'aime pas dans la littérature enfantine : de "joyeuses tribulations" sans beaucoup de sels ( le passage où ils passent un par un dans leur "musée" pour leur exposé, j'ai cru que j'allais mourir d'ennui) doublées d'un rappel constant à la religion : tout ce que je ne supporte pas. Néanmoins je lirai le dernier tome car je veux savoir ce que deviennent les "petites pépites de Jo"

Ce que j'aime : l'écriture, très bonne. Le destin de John Brooke, seul moment fort du roman (et même ça ça sert de leçon de morale)

Ce que j'aime moins : la mise en valeur de la religion, à la limite de l'endoctrinement, le côté tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Les leçons de morale constantes, le personnage de "perfect" Jo...

En bref : Un classique suranné que beaucoup trouveront charmant, mais ce n'est pas mon cas...  Néanmoins je reconnais c'est très bien écrit

Ma note : 5/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest