Les caprices de Miss Mary de Colleen McCullough



Présentation de l'éditeur : Au décès de sa mère, Mary, la troisième des cinq soeurs Bennet, découvre la liberté. A trente-sept ans, elle qui n'a vécu que pour les autres est bien décidée à ne plus accepter d'entrave à la réalisation de ses rêves. Et surtout pas le triste chaperon que ses beaux-frères souhaitent lui imposer. Sa décision est prise : comme le journaliste dont elle dévore les articles incendiaires, elle enquêtera sur les conditions de vie misérables des ouvriers du Nord. Alors que sa famille craint qu'elle y perde sa réputation, Mary se lance avec fougue dans l'aventure. Mais son enthousiasme se heurte à la réalité de l'Angleterre en ce début de XIXe siècle. Vingt ans après la fin d'Orgueil et Préjugés, ce roman - une suite du chef-d'oeuvre de Jane Austen - brosse le portrait d'une femme à l'esprit libre, féministe avant l'heure, qui n'hésite pas à braver les interdits pour faire triompher ses convictions.

Lu dans le cadre du  Challenge Austen organisé par Céline
 
Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres

Lecture commencée le 27 Avril 2014, terminée le 30 Avril 2014

Mon avis 

Alors je suis mitigée sur ce roman... Il y a plein de choses que j'aime beaucoup, et d'autres que je ne supporte pas. Déjà, je suis RAVIE de voir la version de l'auteure sur le mariage Darcy... Sans entrer dans les détails et spoiler, je trouve cette évolution beaucoup plus réaliste que celles que l'on nous propose habituellement. Idem pour le destin de Lydia, et le mariage de Jane et Bingley. Là dessus, je trouve que l'auteure a fait un super travail, j'aime cette vision assez pessimiste, très très loin du happy ever after. Un bémol cependant : l'auteure cherche tellement à asseoir sa vision pessimiste qu'elle en fait parfois un peu trop. (Par exemple, j'ai trouvé qu'elle exagérait le côté sans coeur de Darcy). 
Bref, tout ce qui est périphérique au roman m'a plu, les Darcy, Lydia, Kitty, les Bingley, Caroline... Je n'en dirais pas autant sur l'héroïne et le coeur de l'histoire. J'ai un vrai problème avec Mary ... J'ai eu l'impression que l'auteur cherchait à l'idéaliser ( elle va jusqu'à la rendre belle grâce à quelques expédients) en lui prêtant d'une part une intelligence/sagacité hors du commun ( ce qui est loin du personnage de Jane Austen) et d'autre part en démontant systématiquement les autres personnages ( Elizabeth est devenue un cruche d'un certain côté)... Du coup notre Mary devient presque l'archétype de la "Mary-Sue" tant redoutée par les adeptes de fan fics. 
Sur les "aventures" et les rebondissements du voyage de Mary, je les trouve tous plus absurdes les uns que les autres, trop énormes pour être crédibles ( pfff les histoires de secte), en cela c'est raté. Malgré les efforts de l'auteure pour la mettre en avant, Mary ne me passionne pas. 
Sur les personnages "périphériques" bof.... Angus n'est pas super, Ned Skinner est une caricature type de l'homme de main, le fils Darcy : Charlie ne parvient pas à éveiller l'intérêt... La seule chose qui justifie ce personnage c'est sa relation avec Darcy.
Et surtout plus on avance dans le roman, moins ça semble vraisemblable et cohérent... La fin, très traditionnelle et gnangnan gâche tout le background que j'ai tellement apprécié !

Ce que j'aime : le destin du mariage de Darcy & Lizzy. Les échanges Lizzy/Caroline. Le personnage de Jane et son mariage avec Bingley. Le destin de Lydia. Par extension les destins de Georgiana (j'adore la remarque de Lizzy sur elle à un moment)

Ce que j'aime moins : l'exagération de l'auteure sur les défauts des personnages de Pride & Prejudice, notamment sur Darcy qui en devient mesquin ( par exemple sa remarque sur Rosing) je trouve ça trop parfois : certes Darcy est orgueilleux mais pas avare ni mesquin/envieux. Les tribulations de Mary pas crédibles, tout comme le personnage de Mary en règle générale. La vérité sur le père de Darcy : aussi improbable que complétement exagéré

En bref : Un roman qui laisse une impression mitigée, je trouve que l'auteure a fait un super travail (même s'il est pessimiste) sur l'avenir des filles Bennet. Cependant, j'ai eu le sentiment qu'elle voulait tellement insister sur la noirceur du tableau que parfois elle a exagéré sur les personnages, allant jusqu'à les dépeindre de manière "hors caractère". Dommage car sur le principe j'aime l'originalité de ce devenir ! En revanche, sur le sujet principal du roman, c'est à dire Mary et ses aventures, je n'ai pas accroché de tout, le vrai intérêt réside dans les intrigues secondaires et non dans la principale ( du moins à mon sens). Un scénario qui partait bien mais qui a été complétement gâché, notamment dans le dernier quart du roman

Ma note :4/10

Commentaires

  1. J'aurais pu me laisser tenter à l'occasion même si je ne lis que rarement des austeneries, mais ton avis me refroidit un peu. Je trouve dommage d'avoir cherché à faire de Mary ce qu'elle ne peut pas être dans le roman de Jane Austen... et de même pour Elizabeth.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je t'avoue que c'est rempli de bonnes idées mais l’exécution n'est pas à mon gout

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston