La série du Mercredi : Once Upon A Time In Wonderland








Présentation du diffuseur : Dans l'Angleterre victorienne, Alice, une jolie jeune femme, raconte à qui veut l'entendre l'existence d'un autre monde de l'autre côté d'un terrier de lapin. Chat invisible, cartes à jouer vivantes sont parmi les nombreuses merveilles de ce nouveau lieu magique...

Etat d’avancement : Terminée

Mon avis :

Etant très emballée par Once Upon A Time dont cette série est dérivée, je m’attendais à me régaler avec ces aventures au pays des merveilles… Malheureusement, la magie ne fut pas au rendez-vous pour moi. Pourtant, l’entrée de jeu fut intéressante : à présent une jeune fille, Alice était internée dans un asile victorien (tout pour me plaire). Mais la suite ne m’a pas convaincue, sans doute à cause de la romance au cœur du scénario… Dans ce dérivé, Alice cherche à retrouver son grand amour Cyrus ( un génie) secondée par le Valet de Cœur ( qui ne m’a pas du tout du tout convaincue). L’histoire est très fleur bleue et j’ai failli décrocher… Je suis restée pour les personnages d’Anastasia ( la reine de Cœur) et de Jafar ( le méchant, juste exceptionnel ! d’ailleurs, j’aimais déjà l’acteur dans Lost où il incarnait Sayid) En vérité, les choses s’améliorent lorsqu’Alice et Cyrus sont enfin réunis, la quête de l’amour éternel passe au second plan et on retrouve ce qui a fait le succès de OUAT : des malédictions nées de vieilles rancoeurs ! Mention spéciale pour la Nyx, hyper réussie et l’utilisation originale du Jabberwocky (même si je ne suis pas totalement convaincue).

J’ai aussi retrouvé avec plaisir le personnage de Cora ( la mère de Régina dans OUAT) qui tient une place importante dans le destin d’Anastasia et du Valet ( en vérité, leur histoire d’amour était nettement plus intéressante que celle d’Alice et de Cyrus), ainsi que différents rappels de OUAT (le fameux arrachage de cœur !). Comme toujours les costumes et les décors étaient somptueux (mention spéciale à Agrabah) et les différents mythes reliés intelligemment. (La création des génies, le bâton de Jafar…). En revanche, j’ai détesté la fin trop à l’eau de rose (voire gnangnan) pour moi

Ce que j’aime : toutes les intrigues secondaires, Jafar et Anastasia

Ce que j’aime moins : l’intrigue principale assez fleur bleue, la relation soporifique d’Alice et Cyrus et sa surenchère dans le merveilleux romantique à la Disney

En bref : A regarder en complément de Once Upon A Time, pour prolonger le plaisir et pour le personnage de Jafar, le plus réussi de tous selon moi. Une interprétation intéressante du mythe du génie et une Alice convaincante quand elle ne parle pas d’amour

Ma note

5,5,/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest