Middlemarch de George Eliot




Présentation de l'éditeur : Middlemarch (1871-1872) est sans doute le plus beau roman de George Eliot, en tout cas son roman le plus complet (le sixième sur sept). Deux intrigues sentimentales principales, l'histoire des deux mariages de Dorothea et le mariage malheureux de Lydgate, jeune médecin ambitieux, avec la vulgaire Rosamond Vincy, se détachent sur un fond foisonnant de personnages et d'événements, d'épisodes intéressants, amusants, émouvants. Un des charmes de George Eliot est dans cette surabondance de détails. Nous avons fait figurer en préface un beau texte de Virginia Woolf sur George Eliot : " L'issue fut triomphale pour elle, quel qu'ait pu être le destin de ses créatures ; et quand nous nous rappelons tout ce qu'elle a osé, tout ce qu'elle a accompli, la façon dont, malgré tous les obstacles qui jouaient contre elle (le sexe, la santé, les conventions), elle a cherché toujours plus de savoir, toujours plus de liberté jusqu'au jour où le corps, accablé par son double fardeau, s'effondra, épuisé, nous devons poser sur sa tombe toutes les brassées de lauriers et de roses que nous possédons. "

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres 

Lecture commencée le 14 Juin 2014, terminée le 19 Juin 2014 

Mon avis 


Que dire de ce classique...resté largement inconnu en France . Je dois admettre que j'ai eu un peu de mal avec les cent premières pages et le personnage de Dorothea qui m' a paru ennuyeux au possible... Sa relation avec Casaubon et ses désirs de martyrs m'ont particulièrement agacée... Arrive Ladislaw et l' histoire prend une nouvelle ampleur ! J'avoue que la relation que Dorothea noue avec le jeune homme est sans surprise :on le voit venir dès leur première rencontre cependant,c'est intéressant de voir l' évolution de leurs sentiments. Cependant ce serait faux de dire que les histoires d'amour sont le sujet du roman. Le vrai sujet c'est l' argent qui est au centre de chaque relation: que ce soit celle de Dorothea et Will,de Fred et Mary ou de Lyndgate et Rosamond... Sans oublier les autres personnages pour lesquels l' argent est un moyen de pression (Casaubon, ou le vieux dont j'ai oublié le nom) une tâche honteuse comme pour le magnat de la ville,un gros manque comme pour le pasteur... Au bout du compte, George Eliot nous présente une petite bourgade à l' atmosphère viciée par l' argent où les seuls personnages purs sont Dorothea , Mary et Ladislaw. On assiste avec tristesse à la chute de Lyndgate,personnage animé d' un idéal et de principes qu'il sera forcé d' abandonner peu à peu pour l' illusion d' amour dispensée par sa femme,l' égoïste Rosamond... Cependant,on mettra à l' actif de cette dernière un élan de générosité qui permettra à. Dorothea d' être enfin récompensée. Et je pourrais encore continuer longtemps mais on ne peut résumer la richesse de cette fresque financière en une chronique... (en plus j'aimerais laisser la surprise aux lecteurs !)

Ce que j'aime: les faiblesses des personnages toutes très crédibles. La manière parfaite dont l' auteure entremêle les destinées et les passés des protagonistes. Le personnage de Rosamond et son couple avec Lyndgate

Ce que j'aime moins
: Dorothea,trop idéaliste et religieuse pour me plaire. L' histoire de Fred et Mary

En bref : un magnifique roman sur l' argent et la manière dont il influence les caractères et les destins. Un classique à la construction admirable à lire absolument en dépit de certains passages un peu trop longs à mon goût
Ma note

7/10






Commentaires

  1. Réponses
    1. Il est bien mais il faut quand même digérer la première partie sur Dorothéa qui n'est pas des plus émoustillantes...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest