La série du Mercredi : Borgia, l'intégrale




Présentation du diffuseur : L’accession au pouvoir du cardinal espagnol Rodrigue Borgia (né à Xàtiva, Royaume de Valence, Espagne) et de son clan, qui s’efforcèrent d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde. Bien qu’étant un homme de foi, Rodrigue était aussi esclave des plaisirs charnels. Il devait non seulement déjouer les complots et les conspirations de ses collègues cardinaux et des représentants des grands pouvoirs, mais aussi mener une lutte pour contenir les rivalités qui menaçaient de déchirer sa famille.

Série terminée, 3 saisons, 38 épisodes de 50 minutes 

Casting 

John Doman  : Rodrigo Borgia / Alexandre VI 
Mark Ryder : Cesare Borgia 
Isolda Dychauk : Lucrezia Borgia 
Stanley Weber  : Juan Borgia 
Assumpta Serna : Vannozza Cattanei,  
Adam Misik : Goffredo Borgia 
Diarmuid Noyes  : cardinal Alessandro Farnese 
Marta Gastini  : Giulia Farnese 
Andrea Sawatzki : Adriana de Mila  
Scott William Winters  : cardinal Raffaele Sansoni Riario 
Art Malik  : Francesc Gacet 
Christian McKay : cardinal Ascanio Sforza 
Dejan Cukic  : cardinal Giuliano della Rovere 
Iain Glen  : Girolamo Savonarola

Mon avis : 

Un excellente série historique à la réalisation parfaite et au casting génial (mention spéciale pour Mark Ryder qui campe un Cesare absolument fascinant ) les trois saisons se suivent avec plaisir et j'avoue avoir trouvé une certaine satisfaction à voir la décadence de la très sainte église catholique... Entre les enfants des papes ( en même temps ils avaient l'air beaucoup plus cool à l'époque mdrrr), les maitresses des cardinaux, les relations homosexuelles et les musulmans déguisés, on ne s'ennuie pas dans cette série. J'ai été particulièrement marquée par l'évolution de Césare qui passe de jeune évêque à homme de guerre, j'admire le fait qu'il ait renié sa foi et renoncé à devenir prélat ! Idem, j'ai trouvé intéressant le rôle des femmes et notamment de Lucrezia dans la politique, le fait qu'elle conseille le pape m'a vraiment plu. Idem pour Guilia Farnese, même si l'aspect "sorcellerie" de la dernière saison m'a beaucoup moins convaincue... Et enfin, j'ai particulièrement apprécié la manière dont les relations incestueuses de la famille Borgia sont décrites, mention spéciale bien sur pour Césare/Lucrezia... J'ai été moins convaincue par l'attirance de Rodrigo pour sa fille ( d'ailleurs c'est à se demander ce qu'elle a de si attirant cette Lucrezia pour que tout le monde, y compris ses frères et son père veuille coucher avec elle...) Par contre, j'ai des doutes sur la véracité historique de la série et j'aimerais savoir ce qui est "vrai" et ce qui est grandement romancé (du coup je vais me dégoter un livre sur les Borgia mdrrr)

Mes personnages préférés : Cesare, parce qu'il est fou et parce que Mark Ryder livre une performance incroyable ! Lucrezia, parce qu'elle oscille sans cesse entre sainteté et perversion. Guilia : pour sa relation avec Rodrigo qui est l'une des plus fortes de la série.

Sur les relations entre les personnages : Sans aucun doute ma favorite est celle de Cesare et Lucrézia : la plus romantique de la série finalement. J'aime aussi Rodrigo et Guilia et Cesare /Guilia ( c'était pas mal de les voir ensemble ces deux là)

Ce que j'aime : le côté très sulfureux, l'esthétisme de la série, la relation de Cesare et Lucrezia; voir la décadence des papes et ecclésiastes

Ce que j'aime moins : ne pas être certaine que tout soit réellement fidèle à l'histoire

En bref : Une excellente série sulfureuse et provocante à souhait qui bénéficie d'un casting en or. A regarder pour Mark Ryder et la réalisation parfaite mais ne pas trop rechercher la véracité historique 

Ma note 

8/10



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston