Vanities and Vexations de Sarah Waldock



Présentation de l'éditeur : This is a sequel to Jane Austen's 'Pride and Prejudice'. When Mr and Mrs Fitzwilliam Darcy decide to bring Georgiana out, Kitty and Mary are also to come to London with them. A wary peace with Lady Catherine means that Anne de Bourgh strikes up an unlikely seeming friendship with Kitty.
Surrounded by young women, Mr Darcy must cope with the added complications of a scandal surrounding a Gothic Novel, fortune hunters, and the ongoing problems caused by Wickham. Add to this the foundlings of Darcy's noble cousin and it may be seen that there is never a dull moment during the challenge to find husbands for all Darcy's female relatives.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres  

Lecture commencée le 22 Avril 2015, terminée le 27 Avril 2015

Mon avis 

Euhhhh comment dire ? J'ai trouvé ça plat. Rien ne distingue cette suite d'une autre, si ce n'est l'étrange obsession de l'auteure pour la mode (sérieux les descriptions de tout ce que les personnages portent ... ça gonfle). Donc comme toujours Lizzy & Darcy sont parfaitement heureux et illustrent à eux deux le couple idéal : gentils, riches, intelligents, dotés d'une conscience sociale et avec un gout tellement parfaits que tous s'inclinent devant eux... Comme c'est contagieux, Kitty devient une jeune fille parfaite (même si elle garde sa langue pendue...) et toute la famille de Darcy tombe sous le charme de Lizzy. Mary de son côté commence à sortir de sa coquille, aidée par Darcy (qui se reconnait tellement en elle...) Georgiania adore sa nouvelle soeur et Anne De Bourgh finit par emménager chez les Darcy (après de touchantes déclarations avec sa mère...) Bref, vous l'aurez compris, le but de ce roman est de marier toutes les femmes célibataires...  Je vous épargne le détail, je retiendrai juste le personnage de Anne, absolument hallucinant qui réussit à écrire presque d'un jet un roman absolument parfait (il est bien connu que la plupart des écrivains rédigent parfaitement dès le premier jet et ceci en quelques semaines) alors qu'elle n'a jamais écrit auparavant et qui bien sûr est publié tant il est sagace. Bref... 
A part ça, il y a aussi les méchants... les mauvais exemples et je pense que vous ne serez pas étonnés d'apprendre que Wickham meurt, tout comme Lydia, laissant trois enfants en bas âge dont Kitty offre spontanément de se charger de l'éducation, avec en plus les deux batards de Wickham... Dieu merci, sa générosité est récompensée car elle trouve un homme prêt à la prendre avec la marmaille (cinq enfants tout de même !) 
Que dire d'autre ? On apprend que l'abricot est la couleur de Mary... Que Mrs Bennet ne change pas et Mr Bennet non plus... Pas de nouvelles ou presque de Jane qui passe son temps enceinte. Voilà. 
Ah j'allais oublier, le "déshéritage" de Collins sous un prétexte fallacieux ( sérieux, je trouve ça limite pingre, je n'aime pas particulièrement Collins, mais Charlotte ne mérite pas ça ! Surtout quand on sait qu'elle a perdu son bébé quelques jours après la naissance)

Ce que j'aime : le destin de Mary, je trouve que c'est le personnage le plus réussi. Voir Anne prendre son envol même si c'est too much pour sa carrière d'écrivain. Les remarques de Kitty.

Ce que j'aime moins : toujours le côté très attendu des méchants Wickham qui finissent par être punis, la rapidité avec laquelle tout le monde tombe amoureux, le peu de pleurs pour Lydia (limite elle l'a mérité...) sauf de la part de Kitty et Mrs Bennet. Le rebondissement Collins, Anne écrivaine...

En bref : Une suite qui ne brille ni par son originalité ni par son écriture. Néanmoins, le destin de Mary est plutôt pas bien trouvé.

Ma note 

5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest