Emma Watson de Joan Aiken



Présentation de l'éditeur : Born not of presumption but, in Aiken's own words, of "love and admiration", her stories have recreated the worlds and characters of Jane Austen's masterworks Emma, Mansfield Park, and Sense and Sensibility faithfully enough to satisfy even the purists among Austen's fans. In Emma Watson, Aiken completes The Watsons, capturing her mentor's unmistakable trenchant style and proved herself a master storyteller.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres  

Lecture commencée le 14 Mai 2015, terminée le 15 Mai 2015

Mon avis  

Alors, j'avais déjà lu les 60 pages écrites par Jane (forcément) et j'étais donc impatience de découvrir la suite proposée par Joan Aiken. A la fin, je suis à la fois séduite et un peu déçue. Séduite parce que je trouve que l'auteure a su reprendre les thèmes chers à Jane : l'argent et le mariage. Sur le premier thème, le frère ainé d'Emma, Robert ressemble très fortement (trop ?) au frère Dashwood de Raison et Sentiments, sa femme Jane est d'ailleurs en tous points la même que Fanny. Idem, beaucoup de choses m'ont semblé empruntées à Mansfield Park et l'histoire d'amour d'Elizabeth a tout de Persuasion... Il y a aussi des événements tragiques qui m'ont gênée... c'est bizarre mais la mort d'une femme et de son enfant ne me paraissent pas "austeniens". Les rebondissements familiaux Osborne/Edward m'ont également parus too much... Pour Pénélope & Margaret, elles sont des copiés collés de Maria et Julia. Enfin, l'héroïne est à mon sens une sorte de mélange de Fanny Price et d'Elizabeth Bennet... j'aurais vraiment apprécié que son histoire d'amour soit un peu plus développée, au final, même si c'est bien écrit, j'ai trouvé que le roman manquait cruellement de développement et de pages... L'histoire est intéressante mais j'aurais aimé que le traitement des personnages (nombreux) soit plus profond

Ce que j'aime : la plume est belle et on est dans le style Austen. Le personnage d'Emma est attachant

Ce que j'aime moins : ça manque un peu de profondeur au niveau des personnages et certains événements m'ont semblés too much. Parfois trop de ressemblances identifiables avec les personnages des autres romans de Jane

En bref : Une suite honorable, bien écrite qui transporte sans problème son lecteur mais souffre d'un manque de développement 

Ma note 

6,5/10


Commentaires

  1. J'aime beaucoup les austeneries en général mais si je dois le lire, d'abord, je dois remettre le nez dans Emma...c'est le seul pour lequel j'ai trop peu de souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inutile de relire Emma ^^, cette histoire est la suite de The Watsons, un des romans inachevés de Jane :)

      Supprimer
  2. C'est encourageant comme chronique ! Je ne sais plus si je l'ai celui-là, il faudra que je regarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il est pas mal; par contre il n'est disponible qu'en papier

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest