Crossfire, tome 4 : Fascine-moi de Sylvia Day




Présentation de l'éditeur : Je voulais être son refuge, mais il n'avait nul besoin d'abri contre la tempête ; il était la tempête.

Loin de resserrer nos liens, le serment que nous avions échangé avait rouvert de vieilles blessures, mis à nu la souffrance et la peur, tiré de l'ombre des ennemis pleins de rancœur. J'ai senti Gideon m'échapper, mes pires frayeurs sont devenues réalité, et mon amour s'est trouvé si durement éprouvé que j'en suis venue à douter de mes propres forces.

Lecture commencée le 08 Juin 2015, terminée le 09 Juin 2015

Mon avis : 

Bon j'ai ouvert le roman sans trop me souvenir des 3 premiers ( c'est dire...) et je dois admettre que j'ai été agréablement surprise de lire le point de vue de Gideon (histoire de varier un peu) cependant, mon reproche des 3 tomes précédents est toujours d'actualité ( trop de scènes de sexe et rien entre les deux...). J'ai vraiment eu l'impression de perdre mon temps avec ce roman : entre les passages où chacun s'extasie sur la sexyttude de l'autre (oh tu es trop sexy quand tu conduis... POV Eva puis oh tu es trop excitante au volant : POV Gidéon), les scènes de sexe débridées ( 5 fois minimum par jour avec au moins un orgasme par coup de reins) et les "oh tu es trop parfait(e), tu es l'amour de ma vie, sans toi je ne peux vivre blablabla) et bien il n'y a pas grand chose... Gidéon est un homme d'affaire parfait (il arrive même à suivre une vidéo conférence pendant qu'elle est sous le bureau), il chante merveilleusement (même mieux que Brett dont c'est le métier). Pour l'aspect relationnel :  "heinnnnnnnnn je suis jaloux (se)/ pourquoi tu me dis ça ? ça me fait trop de mal/ laisse moi t'aider à te reconstruire" avec la même finalité : "oh réglons ça au lit"...
Bref tout ça pour dire que je me suis ennuyée ferme, le seul avantage c'est que ça se lit vite (forcément, au bout de la 10ème fois en 15 pages où il la retourne, on a tendance à lire en diagonale... et j'exagère à peine)
La psychologie des personnages est un vide intersidéral et là où le personnage de Gideon aurait pu être intéressante à creuser, l'auteure se contente d'une énième mise en scène du "millardaire fabuleusement riche et intelligent et beau mais tellement seul parce qu'il a été blessé dans son enfance que seule l'héroïne, telle une princesse charmante, réussit à sauver de ses démons à force d'apprivoisement et de cajoleries" : déjà vu et lu (et en mieux, Fifty Shades est génial, celui ci n'est qu'une pale copie qui en reprend les ressorts sans inventivité). La fin du tome est du classico-classique, les amants maudits cherchent à remettre leur relation sur les rails alors que le monde entier s'acharne contre eux...  Du coup, je lirais probablement le tome 5, parce que je veux la fin de l'histoire (en fait, j'espère toujours que ce ne soit pas un happy end lol) mais sans certitude

Ce que j'aime : pfff je ne sais même pas pourquoi je continue à lire, peut-être pour la relation Brett/Eva qu'au final j'ai trouvé plus intéressante

Ce que j'aime moins : le reste. Le sexe à gogo qui ne se justifie pas hormis pour combler les nombreux vides scénaristiques, le manque de variété des pensées des héros ( tu es trop beau(elle), tu m'excites, faisons le, oh oui tu es exceptionnel(le) ). Le vocabulaire n'est guère plus varié que l'histoire

En bref : Si vous aimez les romances milliardaires blessés et fille prête à tout pour le sauver largement arrosées de sexe vous serez servis. Par contre, si vous recherchez une histoire avec des personnages à la psychologie travaillée et avec une réelle évolution sentimentale entre les protagonistes, je vous conseille autre chose...

Ma note

4/10








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest