Tess d'Urberville de Thomas Hardy




Présentation de l'éditeur : Jeune paysanne innocente placée dans une famille, Tess est séduite puis abandonnée par Alec d'Urberville, un de ses jeunes maîtres. L'enfant qu'elle met au monde meurt en naissant.
Dans la puritaine société anglaise de la fin du XIXe siècle, c'est là une faute irrémissible, que la jeune fille aura le tort de ne pas vouloir dissimuler. Dès lors, son destin est une descente aux enfers de la honte et de la déchéance.
Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres  
Lecture commencée le 13 Juin 2015 terminée le 15 Juin 2015

Mon avis : 

J'avais énormément entendu parler de ce roman avant de le commencer et j'en avais entendu énormément de bien... Et je dois admettre que j'ai été un peu déçue. J'ai eu beaucoup de mal avec le premier tiers du roman, surtout à cause du personnage principal. Je ne suis pas parvenue à m'attacher à Tesss, un peu trop "victime passive des événements" à mon gout. Néanmoins, je lui reconnais du courage. J'ai aussi trouvé très longue sa romance avec celui qui deviendra son mari (j'ai bien cru qu'ils ne se décideraient jamais). Bien sûr, j'ai été sensible au destin tragique de cette pauvre fille, trop honnête pour ce monde et j'ai détesté Angel à cause de la façon dont il l'a traitée. Bon sang, cette pauvre fille se fait violer, perd son enfant, et au moment où elle lui révèle son secret, il la considère comme impure et s'en éloigne ! A partir de là, je trouve l'attitude de Tess parfaite, j'admire sa droiture et son orgueil... D'autant qu'elle n'est pas aidée par ses parents (mention spéciale pour le père qui est un monument de bêtise). Néanmoins, jusqu'au dernier quart du roman, j'ai trouvé qu'il ne se passait pas grand chose... Cela change dès qu'Alec revient dans la vie de Tess avec l'égoïsme qui le caractérise. A ce moment je prévoyais que ça tournerait mal mais je ne m'attendais pas du tout à cette fin. Et je me dis, pauvre Tess, victime permanente : de ses parents, d'Alec, de cet imbécile d'Angel... Jusqu'au moment où elle se rebelle et même là encore, ça se retourne contre elle ! (soyons francs, qui ne trouve pas qu'Alec mérite son sort ?) . Tess s'est réveillée trop tard et au final, elle a été corrompue... Et je me dis qu'au bout du compte, le plus responsable n'est pas forcément Alec mais Angel ( s'il s'était montré plus constant, tout aurait pu être évité) il est autant fautif qu'Alec.

Ce que j'aime : la fin, bouleversante

Ce que j'aime moins : le côté "victime permanente" de Tess m'a agacée, j'aurais aimé la secouer pendant les trois quart du roman (le dernier quart, je me suis dit que ce n'était pas une bonne idée de la remuer), quelques longueurs

En bref : Un roman profond que celui de l'innocente Tess. En dépit de quelques longueurs, j'ai apprécié la cruauté de l'histoire et particulièrement le dénouement
Ma note 
7/10


Commentaires

  1. Un roman que j'ai trouvée vraiment bouleversant, j'ai fini en larme j'avoue ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah la fin est magnifique mais je n'ai pas été emballée par le reste, j'ai trouvé ça long :(

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest