Darcys, tome 7 : Une saison avec Darcy de Elizabeth Aston



Présentation de l'éditeur : Ce recueil de quatre novellas nous permet de nous plonger au cœur de la famille Darcy le temps d'un Noël ou d'un week-end à Pemberley. Mr Darcy, Elizabeth Darcy, Georgiana Darcy et bien d'autres personnages imaginés par Jane Austen revivent sous la plume d'Elizabeth Aston toujours aussi fine et élégante.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres 

Lecture commencée le 19 Juillet 2015, terminée le 19 Juillet 2015

Mon avis : 

Alors... je vais tâcher de vous faire un retour sur chacune des nouvelles du recueil... Sachant qu'on est vraiment dans du Elizabeth Aston... Donc toutes les intrigues vont se ressembler.

* Un Noel avec Darcy : Georgiana Darcy, hantée par ce qu’elle a vécu avec Wickham, décide de privilégier désormais la raison à la passion, et la proposition de mariage du beau, riche et bien né M. Moresby est parfaite pour cela. Mais Darcy trouve cet homme ennuyeux, et Elizabeth a des doutes : s’agirait-il réellement d’un mariage heureux ?
Pendant que la famille se rassemble à Pemberley pour célébrer Noël, l’envieuse Caroline Bingley répand des rumeurs venimeuses sur Georgiana.
La jeune femme aura-t-elle le courage de se battre pour sauver sa réputation ? Et l’attirant et sympathique Sir Giles Hawkins arrivera-t-il à lui faire de nouveau écouter son cœur ?

Bon... alors quand on a lu le tome précédent, on sait avec qui Georgiana va finir...  Que dire ? Je salue l'inventivité de l'auteure pour le choix de la méchante de l'histoire ... Bah oui, Caroline Bingley, on y a droit à chaque fois... Pour le reste, bah ça se lit sans déplaisir, mais sans plaisir non plus... L'avantage est qu'il n'y a que deux pintades : Letty et Camilla et que, comme elles sont toutes petites, on les voit guère. 
Ma note : 6/10

* Un week-end avec Darcy : To Mr Darcy’s annoyance, Lady Catherine and Mr Collins arrive uninvited at Pemberley, set to force Mr Darcy’s cousin into marriage to a man she doesn’t love. Can Lady Sarah Fitzwilliam meet her match, help an old friend to his own happiness–and rid Pemberley of its unwanted guests? 

Que dire ? Un chassé croisé amoureux, une Lady Catherine plus peste que jamais et une intrigue qui ressemble à s'y méprendre à celle de Persuasion (la force du récit en moins...). Le tout doublé de couples qui finissent heureux heureux sous les yeux intéressés de Darcy & Elizabeth ( qui n'ont donc que ça à faire que de s'occuper des affaires de cœur de leurs connaissances...) . Bien entendu, l'espiègle Camilla vient en aide aux amoureux pendant que l'austère Letty fait son possible pour les séparer ( surprenant, n'est-ce pas ? Enfin, il est bien connu que la personnalité que l'on a dans l'enfance est la même que celle que l'on aura adulte. Il est impossible que l'on change et que l'on apprenne de nos expériences, en cela Elizabeth Aston a SI bien compris le message de Pride & Prejudice... * rire sarcastique*). Un bon point toutefois pour Collins, très Collinsien ...
Ma note : 5/10

* Un bal masqué avec Darcy : Mr and Mrs Darcy are in London for the Season, and Mr Darcy’s jilted niece, Serafina, is staying with them. Can she hold her head high and dance her way through the maze of misunderstanding and mischief that lies in wait for her, and accept the love of a man she thought she hated? 

Une héroïne absolument stupide et insipide et une sorte de version austenienne ratée de Roméo & Juliette : autant dire que nous avons là un petit bijou d'inventivité (une fois encore !) . Bon pour être franche, j'ai aimé la partie rencontre Ranulph/Julia (qui n'est que le stricte copié collé que celle de Roméo & Juliette ...) Le tout se gâte quand les Darcy s'en mêlent ( ils n'ont que ça à faire...) et hébergent super pintade. Serafina est sans aucun doute une des héroïnes les plus bêtes dont Elizabeth Aston nous a gratifiés jusqu'à présent. Son histoire avec Marcus est juste impossible à croire et le tout est relativement ridicule (un grand merci à Caroline B pour son interprétation toujours aussi parfaite de la garce)
Ma note : 3,5/10

* Une pièce de théâtre avec Darcy : It’s winter at Pemberley, and time for Mr and Mrs Darcy and their guests to put on a play. Theodosia Beckford, Mr and Mrs Darcy’s new governess delights in the Gothic. But even as she pens a drama of high romance and imagines every creaking door portends a spectre, realism rules when it comes to love. 

Une gouvernante qui se mêle aux maitres de maison, voilà qui prouve la coolattitude des Darcy... Surtout sous les yeux critiques de Lady Catherine (toujours prête à endosser le rôle de la rabat-joie de service) . On imagine d'ailleurs parfaitement Darcy en amoureux du théâtre, tout prêt à cautionner le rapprochement entre son filleul et la préceptrice de ses insupportables filles... (parce qu'il n'a que ça à faire ...) . Pfff que dire d'autre ? On se croirait dans les quatre filles du Dr March & dans Mansfield Park à la fois. Les personnages sont caricaturaux, l'intrigue cousue de fil blanc et le tout sans intérêt... 
Ma note : 3/10

Ce que j'aime : euh j'ai bien aimé la première histoire 

Ce que j'aime moins : le caractère répétitif des intrigues et des personnages qui se ressemblent tous. 

En bref : Un recueil sans imagination avec des intrigues similaires et des personnages stéréotypés qui me pousse à me demander combien de filles/cousines/gouvernantes de Darcy toutes sorties du même moule l'auteure a encore en réserve. 

Ma note 

4,5/10




Commentaires

  1. Ohlalala ! :D La critique assassine ! :') Et en même temps elle m'a fait tellement rire. C'est vrai que je suis un peu déçue. Je suis à l'intrigue n°2 et déjà je suis lassée... je m'attendais déjà à un peu plus de Darcy et Elizabeth... oui bon non en fait. Avec n'importe quels autres personnages ça serait passé aussi comme une lettre à la poste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah je ne mache pas mes mots en règle générale ^^ mais c'est mérité pour le coup, j'en ai marre qu'on mette "Pride and Prejudice" juste pour vendre^^ Bon courage pour la suite de ta lecture...

      Supprimer
    2. BON ! Alors j'ai fini... Et du coup la chronique me fait doublement rire. Alors contrairement à toi j'ai un peu plus accroché à Sérafina. Bon elle sort pas trop du lot mais comparée aux autres... y'avait un peu de Love/hate qui va trop vite... Enfin bref tu l'as lu aussi je te refais pas vivre le truc.
      Par contre la dernière nouvelle j'ai hésité entre rire ou me taper le front sur le bureau... tellement c'était trop pour moi. Tout le long j'étais : "Mais... que... quoi ? Je.....".
      Enfin bref merci pour ce petit aperçu d'avant lecture ;)

      J'ai fini ma chronique et je me demandais si je pouvais ajouter un lien vers ta chronique, histoire de renforcer le fait que ce truc n'est pas original et qu'on est deux à le penser. :)

      A bientôt ! :D

      Supprimer
    3. J'avoue être tellement blasée par les écrits d'Elisabeth Aston que je peine à lui trouver une héroïne attachante... La dernière était effectivement d'une bêtise à pleurer...
      Merci à toi pour avoir lu(et apprécié) ma chronique. En général, on me trouve sévère mais je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir un peu d'exigence. Pas de soucis pour faire un lien vers ma chronique, bien au contraire, ce serait un vrai plaisir :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston