Cinquante nuances de soumission, tome 1 : En route vers l'Enfer de Ana Paola



Présentation de l'éditeur : Le récit, que je publie ici sous le titre « Cinquante nuances de soumission », a été véritablement écrit par Mlle Alice K…, soumise et bisexuelle. Par un subtil mélange de vécu et de fantasmes, il révèle toutes les étapes décisives de ses expériences ; ses humiliations, ses peurs, ses craintes, ses appréhensions, ses émois et sa honte. Mais il dévoile aussi sa découverte des bonheurs infinis de la dévotion, de l'abandon total de soi et de la servitude. Je fus prié de revoir le manuscrit, de le corriger, d’en réécrire quelques parties. Et malgré une ponctuation relâchée – qui donne une certaine fluidité, une certaine vitalité au texte – je refusai, jugeant non sans raison que, tel quel, dans son débraillé, son décousu, ce texte avait une originalité, une sincérité, une saveur particulière, et que je ne pouvais que le banaliser en y mettant du mien. Toutefois, le texte fut revu pour en retirer les coquilles les plus flagrantes.
Alice, ingénue mais avide d’expérimentations, a, malgré son jeune âge, une longue expérience dans le domaine de la soumission ; ses tendances perverses remontant à son adolescence. Elle a déjà été au service de nombreux maîtres. Elle a appris à s’offrir à des hommes expérimentés qui lui ont fait vivre des situations extrêmes. Elle a beaucoup souffert mais a joui au-delà de l’imaginable… 

Lecture commencée le 16 Aout 2015, terminé le 16 Aout 2015

Mon avis : 

Alors, en préambule, je tiens à redire (ceux qui lisent régulièrement le blog le savent) que je ne suis pas du genre à m'émouvoir facilement et que je n'ai pas de problèmes avec la littérature érotique, voire pornographique. Aucun problème non plus avec le BDSM ( suffit de lire Les infortunes de la Belle au bois dormant pour s'en convaincre), cependant, j'ai trouvé ce texte malsain. Non pas à cause des nombreuses sodomies, pénétrations, piercing et autres coups de fouet subis par l'héroïne (somme toute c'est la routine dans ce type de roman) mais à cause du postulat de base : Alice, jeune délurée, sort en boite et rencontre un type qui la drogue... Le lendemain matin, elle se retrouve attachée et prisonnière d'une bande de sado-maso qui décident de la dresser... Alors clairement, l'idée du BDSM pour moi c'est que les deux parties soient consentantes (et cela quand bien même la victime Alice soit une prostituée occasionnelle : non, ce n'est pas une raison pour la droguer et l'enfermer dans une cave pour la violer, ou alors c'est qu'on ne vit pas dans le même monde !) Donc rien que l'idée moi je n'achète pas, je trouve cela vraiment malsain ce qui est doublé par l'utilisation abondante de la notion bien pratique du "fantasme du viol"... Alors oui, on peut dire que le fantasme du mâle surpuissant qui s'impose existe... à la limite : mais au bout du compte ce n'est qu'un fantasme donc non amené à être réalisé. Par ailleurs, le viol n'est jamais consentant ou consenti par la victime (c'est la définition même du viol) le fait de montrer cette Alice qui jouit alors qu'on la viole est... malsain (une fois de plus). A la limite dans un jeu sexuel où les deux parties montent un scénario d'agression sexuelle ... (bizarre mais chacun ses fantasmes^^) mais ce n'est pas le cas ici, cette pauvre fille dit clairement qu'elle s'est faite enlever, qu'elle ne connait pas ces hommes et elle a peur de ce qu'ils pourraient lui infliger si elle tente de se défendre ( la vidéo qu'on lui passe est très explicite). Je vois donc difficilement comment elle pourrait ressentir le moindre plaisir ! J'invite donc fortement l'auteure à se renseigner sur ce qu'est réellement un viol avant de poursuivre sa saga dont ce tome pousse vraiment à amalgamer BDSM et violence faite aux femmes (encore une fois, un enlèvement ce n'est pas rien). Cela donne du BDSM une image très perverse alors qu'au bout du compte, à mes yeux, chacun son trip tant que c'est consenti par les deux (ou trois, ou quatre, bref toutes) les parties concernées. Après si le tout n'est qu'une mise en scène, ce n'est vraiment pas clair dans le texte et donc, pour moi, mal amené et écrit

Ce que j'aime : bah sur le principe, celles qui expliquent qu'elles sont là de leur plein gré mais jouent aux esclaves je suis ok

Ce que j'aime moins : tout simplement malsain, parce que ouais, droguer et enlever une fille pour l'enfermer dans une cave et la violer ça n'a rien d'excitant... même sous couvert de BDSM, quelque soit l'étiquette, si elle ne consent pas, elle ne consent pas ! Les réactions de l'héroïne complètement irréalistes

En bref : Un premier tome malsain où l'héroïne n'est pas consentante en dépit des nombreux orgasmes que lui écrit l'auteure (histoire de faire passer la pilule de l'enlèvement ?).  Du coup, ce n'est pas du BDSM pour moi, juste du viol...

Ma note

0,5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest