La fiancée de Bombay de Julia Gregson



Présentation de l'éditeur : Automne 1928. Viva, jeune londonienne désargentée désirant ardemment retourner à Bombay, ville qui a vu mourir ses parents par le passé, se fait engager comme chaperonne de deux jeunes femmes fortunées rejoignant l’Inde elles aussi. Il y a Rose, la candide qui doit épouser un officier britannique sur place et sa meilleure amie, la fantasque Victoria, en quête d’un époux. Viva est aussi en charge du jeune Guy au comportement aussi déroutant qu’inquiétant. À bord du bateau, elle se rapproche peu à peu de Frank, un médecin...

Lecture commencée le 06 Aout 2015, terminée le 09 Aout 2015

Mon avis :  

Un roman intéressant, du moins au début (j'avoue que je l'ai trouvé un peu long...) A travers les personnages de Rose, Tor et Viva, les Indes Coloniales nous sont dépeintes et c'est intéressant de voir le choc des cultures et le début de la rébellion surtout à travers le personnage de Viva. J'ai beaucoup aimé cette dernière même si elle a eu tendance à m'agacer de plus en plus à mesure que j'avançais dans ma lecture : ses réactions face à Frank m'ont saoulées... De la même manière, je suis totalement passée à côté du personnage de Guy que je n'ai pas trouvé très cohérent (je n'ai pas été convaincue par la manière dont l'auteure décrit sa schizophrénie) et j'ai eu du mal à comprendre les motivations de celui qui l'emploie.. Ma préférence va à Rose, celle qui selon moi a le destin en demi-teinte (comme quoi il ne faut pas se marier trop vite ^^), sa relation avec Jack était, hélas, vouée à l'échec dès les premières lignes du roman : mais j'ai été soulagée de la savoir de retour en Angleterre... Tor est celle qui m'a plus agréablement surprise. Au départ, je ne l'aimais pas trop, mais elle s'est émancipée et bonifiée au contact des Indes. La fin du roman est très jolie et j'ai aimé la demi-teinte de certains des personnages, néanmoins j'aurais apprécié savoir ce qu'ils allaient devenir une fois les Indes en révolte !

Ce que j'aime : la partie croisière, très réussie. Le choc des cultures, les références historiques et la manière dont vivent les personnages

Ce que j'aime moins : parfois ce n'est pas assez clair, surtout toute la partie des démêlés de Viva. Viva, elle-même, qui devient vite agaçante

En bref : Un roman riche et dense, agréable à lire mais qui verse un peu trop dans le mélo à la fin pour pour moi

Ma note 

6,5/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest