Lady Rose & Miss Darcy, deux coeurs à prendre de Lhattie Haniel



Présentation de l'éditeur : L'univers étendu d'Orgueil & Préjugés, Inspiré de l'œuvre de Jane AUSTEN. 1817, Comté du Berkshire. À vingt-deux ans, Lady Rose, passionnée de promenades dans la nature et de littérature romantique, ne souhaite pas pour autant modifier sa vie pour convoler en justes noces. Désireuse de conserver sa liberté, elle repousse donc, sans exception, tous prétendants. Pourtant, lorsqu’elle rencontre inopinément Lord John Cecil Scott, alors qu’elle se retrouve suspendue sur la petite clôture d’un verger, l’arrogance et le manque de bienséance de ce séduisant voisin vont troubler profondément la jeune femme. Cette dernière s’épanchera sur cette rencontre, avec un manque certain de franchise, à son amie d’enfance, Miss Darcy. Cependant, cette proche parente des Darcy de Pemberley a, elle aussi, une chose qu’elle lui tait : son cœur bat en secret pour un jeune homme…

Lecture commencée le 27 Septembre 2015, terminée le 30 Septembre 2015

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres

Mon avis : 

Alors que dire ? Bah c'est pas déplaisant mais c'est vraiment cousu de fil blanc et là j'ai vraiment eu l'impression de lire une fanfic payante... En plus, le fait que ce soit auto édité ne rend pas service au texte. Ce n'est pas mal écrit mais il y a un nombre incalculable de répétitions, d'erreurs de ponctuation et de points d'exclamation qui ne se justifient pas (sérieux, je pense que l'auteure a un problème avec eux, ils jonchent littéralement le texte et c'est pénible car dans 9 cas sur 10, ça ne se justifie pas). Sur les dialogues, ça manque de naturel, d'allant et on a du mal à imaginer une vraie interaction entre les personnages (mention spéciale pour "chère" qui jonchent eux aussi le texte et les "soit!"). Certaines fois, ils sont même carrément inappropriés à l'époque ( le  : "Elle n'a pas besoin de se faire du mouron pour son mari"restera le plus notable...). Idem pour le comportement des personnages complétement inapproprié parfois, ce qui est vraiment dommage tout comme les explications/ remarques pseudo humoristiques que l'auteure se sent obligée de faire ( type "il est certain qu'ils n'accorderaient pas la même confiance à Mildred" euh perso je m'en fous... et je l'avais compris, pas besoin d'être aussi lourde). Sur les personnages, qui vivent au pays des Bisounours, je remarque la tentative de l'auteure de faire de Rose & John des Lizzy et Darcy mais ils sont tellement fades et attendus qu'ils ont du mal à avoir une vraie personnalité... Pour ceux de Jane Austen que l'auteure reprend... ils m'ont semblé fades et très bisounours (mention spéciale pour Anne... sa rencontre avec Victor pfff)

Ce que j'aime : l'histoire reste plaisante à suivre

Ce que j'aime moins : le manque de vocabulaire, les expressions non adaptées à l'époque tout comme certains actes des personnages, les points d'exclamations inutiles, le côté bisounours des personnages, le manque de crédibilité des dialogues et les descriptions interminables de vêtements, pièces ect (on dirait vraiment que l'auteure s'est donné un cahier des charges "descriptions avec un nombre de mots imposé")

En bref : Pas la pire austenerie que j'ai lue, loin de là, mais le texte mériterait des corrections éditoriales pour être vraiment agréable. Néanmoins, le tout est plaisant et satisfera les amatrices de romances victoriennes 

Ma note 

5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston