Barracuda, tome 1 : Esclaves de Jean Dufaux et Jérémy



Présentation de l'éditeur : A bord du Barracuda, les hommes de Blackdog affûtent lames et grappins en vue d'un abordage juteux ! La routine pour Raffy, le fils de Blackdog, qui a déjà fait couler beaucoup de son sang pour son jeune âge. Pour Emilio et Maria, jeunes nobles espagnols, le choc est plus brutal. Vendus comme esclaves à Puerto Blanco, ils se font en outre dérober la carte qui mène au diamant du Kashar, le plus gros du monde, connu pour n'avoir jamais entraîné que mort et désolation dans son sillage ! Il en faut plus pour décourager les pirates du Barracuda, qui savent que butin rime souvent avec destin...

Lecture commencée le 11 Octobre 2015, terminée le 11 Octobre 2015 

Mon avis:

De retour dans le monde des pirates avec cette bande dessinée (je vous assure, je ne lis pas que des histoires de pirates en bd, je suis juste les recommandations et je ne m'en plains pas ^^). Le scénario de ce premier tome est plutôt basique : un navire pirate, un navire espagnol = un abordage, une vente d'esclave et la découverte d'un trésor fabuleux (enfin, la promesse d'un trésor fabuleux). Mais le tout se démarque, d'une part grâce à l'ambivalence du dessin ( les traits des personnages sont à la fois féminins et masculins, tout du moins pour les plus jeunes, et j'ai eu du mal à discerner tout de suite les femmes des hommes : clairement, pour moi Raffy était une fille... et non, je n'ai pas lu la quatrième avant d'ouvrir, je ne lis jamais les quatrièmes si le livre m'est recommandé). Donc je disais que le dessin portait une ambivalence de genre qui m'a plue et en plus j'ai trouvé le tout réellement détaillé, notamment dans les traits des visages. L'autre point fort selon moi, ce sont les couleurs ! Surtout l'utilisation du rouge ( d'une robe, de sang, du bandana de Raffy...) au milieu d'une palette la plupart du temps assez neutre (et grise). Du coup entre les couleurs et les détails, il y a beaucoup de choses à regarder, j'ai été tellement concentrée sur les planches que j'ai fait moins attention aux bulles. Cependant, l'histoire se suit avec plaisir et j'ai particulièrement apprécié les déboires de Maria ( même si personnellement, je ne me serais pas contentée de la fouetter mais bon...) et son côté hargneux dont Raffy pourra témoigner... En ce qui concerne Emilio, il semble rempli de promesses mais j'ai un peu de mal pour l'instant à cerner le personnage ( que cherche-t-il en continuant à se faire passer pour une fille ?). Bref, trois héros attachants dont j'ai hâte de découvrir le destin ( et RIP pour la mère de Maria, mais ça c'était couru d'avance). J'aime bien les moines aussi .... et je me dis que les pirates ne font pas forcément une bonne opération en courant après le trésor... ( du coup, ça risque de vite devenir compliqué pour Raffy, vu qu'il va se retrouver un peu isolé à terre !)

Ce que j'aime : L'utilisation du rouge, le rouge et la colorisation ! Les détails des visages. L'ambivalence des genres des personnages ( et le fait que ce soit une gouverneure), le scénario rempli de trésor et d'aventure avec un brin de cruauté

Ce que j'aime moins : bah personnellement, un côté plus hard ne m'aurait pas choquée

En bref : Un premier tome graphiquement très réussi (je suis amoureuse de la colorisation) et dont le scénario, très aventureux, promet de belles choses pour la suite

Ma note 

7,5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston