Film : Crimson Peak



Synopsis : Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : "Prends garde à Crimson Peak". Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse "imagination", Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael. 

Visionné dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres
 
Durée : 1h59

Casting : 

Mia Wasikowska : Edith Cushing 
Jessica Chastain  : Lady Lucille Sharpe 
Tom Hiddleston  : Sir Thomas Sharpe 
Charlie Hunnam  : le Dr. Alan McMichael 
Jim Beaver  : Carter Cushing 
Leslie Hope  : Mme McMichael, la mère d'Alan 
Bruce Gray  : Ferguson 
Burn Gorman : Detective Holly 
Jonathan Hyde : Ogilvie 
Doug Jones : Le fantôme de Lady Cushing 
Javier Botet: Enola / Margaret / Pamela


Mon avis : 

Une magnifique histoire gothique comme je les aime ! On est vraiment dans du gothique fantastique dans la lignée de Ann Radcliffe ou Wilkie Collins. Les personnages sont "romantiques" à souhait et répondent aux codes du genre Edith , la jeune ingénue qui croit aux fantômes avec un côté Catherine Morland. Thomas, le ténébreux héros romantique qui porte le poids de son passé, la belle Lucille (qui au final est le personnage le plus flippant du film mdrr). Alors bien entendu, le scénario est hyper attendu : il correspond parfaitement aux critères du genre (mais justement moi, ça m'a plu). Mais la chose la plus notable dans ce film c'est vraiment l'esthétique à couper le souffle ! J'ai adoré l'ambiance du film, les décors, les idées (les papillons omniprésents m'ont transportée, pour moi les papillons c'est gothique). Idem pour Allerdale Hall, la demeure des Sharpe qui est à couper le souffle, tout y est extrêmement soigné : la neige qui tombe dans le hall, les murs aux décors écrasants, l'idée du grenier (comment ne pas se douter de la relation entre Thomas et Lucille en apprenant qu'ils ont été élevés dans le grenier ? J'y ai vu un rappel à VC Andrews). Les costumes et le maquillage des acteurs sont aussi très travaillés, et s'agrémentent avec le décor. J'ai trouvé ça vraiment très beau ( alors que  par comparaison, quand je vois la série The Strain, qui a le même réalisateur je suis éblouie par le film). Bref, j'ai adoré

Ce que j'aime : l'esthétique à couper le souffle(mention spéciale pour les papillons), le scénario : parfaitement dans l'esprit gothique, les références à d'autres oeuvres hyper connues (le coup du grenier, le rappel à Jane Eyre ou Northanger Abbey). Les acteurs tous absolument justes (j'ai adoré Jessica Chastain, pour être franche sur le coup, je ne l'ai même pas reconnue). La relation entre Thomas et Lucille. Le personnage d'Edward

Ce que j'aime moins : pour le coup, pour qui aime la littérature gothique il n'y a pas de surprises dans le scénario. Les fantomes, contrairement au reste sont plutot laids (ils m'ont rappelé les créatures de The Strain) mais je pense encore une fois que c'est volontaire, le contraste avec la beauté du reste est intéressant mais ça n'empêche que je les ai trouvés moches. Le film ne fait absolument pas peur par contre

En bref : Un film dans la pure tradition gothique qui propose une esthétique magnifique et extrêmement soignée. A voir ! 

Ma note 

8,5/10



Commentaires

  1. Réponses
    1. Bonne question, c'est une coquille, je voulais dire Edith et le correcteur a du me le corriger sans que je fasse attention

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston