Conquistador, tome 2 de Jean Dufaux et Philippe Xavier



Présentation de l'éditeur : L'homme n'est qu'un jouet aux mains du diable...

Après avoir pillé le trésor de l'empereur aztèque Moctezuma, le groupe d'aventuriers missionné par Cortés a pris la fuite et connaît l'enfer dans la jungle... Ce ne sont pas tant les attaques incessantes des indiens Otomis qui les inquiètent, mais surtout l'apparition d'une créature végétale et infernale : Txlaka, fils des racines de l'Oqtal. Heureusement pour eux, la violence Txlaka est aveugle, et frappe aussi les Otomis. Poussé par une force inconnue, Hernando Arroyo a ingéré l'une de ces racines, contenue dans une amulette volée à l'empereur aztèque. Une pulsion qui scellera le sort des aventuriers...
Fin d'une saga d'aventure, oppressante et mystique, teintée de fantastique, par les auteurs de Croisades.

Lecture commencée le 15 Mars 2016, terminée le 15 Mars 2016

Mon avis :  

Un second tome haut en couleurs (enfin façon de parler, la colorisation reste toujours aussi sobre, hormis pour le rouge du sang)! En compagnie d'Hernando, nous continuons à découvrir ce qui est arrivé à son petit groupe... Mention spéciale pour le Txlaka, sorte de monstre végétal absolument flippant ( le dessin est particulièrement impressionnant dans les détails et les variations de vert). J'aime le fait qu'il frappe de façon aveugle, on sent vraiment que le prêtre aztèque a relâché sur le monde un monstre qu'il ne pourra pas contrôler.  Sur Hernando, sa métamorphose et les raisons de cette dernière sont bien décrites et expliquées (quand il aura mangé la dernière racine, est-ce qu'il se transformera en Txlaka ?). Comme toujours, un peu d'histoire avec un épisode peu glorieux (encore un...) à porter au crédit de ce cher Cortès (oui, vous aurez remarqué que je ne suis pas fan du bonhomme..., néanmoins, c'est un personnage historique fascinant et je suis ravie de le voir mis en scène ici). La fin laisse une envie d'encore et j'ai hâte de connaitre la suite des aventures d'Hernando et sa prochaine confrontation avec le Txlaka (pour Cortès, j'ai une assez bonne idée de son prochain mouvement).

Ce que j'aime : les couleurs, les "dialogues" : peu nombreux mais percutants :"Tu verras que Txlaka sourit. Il sourit car il connaît le chant de la chair à vif, de la peau qui s'arrache, des plaies offertes au soleil" <3 ,du coup, les scènes de tortures, le côté historique, la réinvention des mythes, la douceur du gentil petit couple qui apporte un peu de douceur 

Ce que j'aime moins : le récit d'Hernando s'arrête trop vite, c'est frustrant !

En bref : Un second tome à la hauteur du premier qui nous entraine avec délice sur les traces de ce "cher" Cortès tout en mêlant histoire et imaginaire 


Ma note 

8,5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest