Conquistador, tome 4 de Jean Dufaux et Philippe Xavier



Présentation de l'éditeur : Ils cherchaient le trésor des Aztèques. Ils vont affronter l’Histoire… Hernando Del Royo est à présent le chef de la tribu des Hiburas. Tous le reconnaissent sous le nom de « l'Oqtal » : le dieu des racines. Fort de sa nouvelle position, il mène une armée rassemblant les autres tribus hostiles à Moctezuma... De son côté, l'empereur aztèque espère restaurer son autorité auprès des grands prêtres. Il doit pour ce faire à tout prix mettre la main sur la croix de Txlaka, ce dont il charge la belle Catalina Guerero. Mais il ignore que celle-ci est toujours fidèle à Cortès qui, aux portes de Tenochtitlan, espère entrer dans la majestueuse cité aztèque avec toute son armée...
Le second diptyque de la captivante série Conquistador, toujours mené de main de maître par le tandem Dufaux et Xavier, se conclut en apothéose ! Mêlant toujours aussi savamment aventure et mythologie sud-américaine, il est cette fois plus ancré dans la réalité historique, mettant en scène les circonstances qui ont mené au massacre de la célèbre « Noche Triste » de 1520...

Lecture commencée le 07 Mai 2016, terminée le 07 Mai 2016

Mon avis : 

Le récit en apothéose de la fameuse Noche Triste (enfin, triste, ça dépend pour qui). J'ai adoré la manière dont les auteurs ont raconté la chute de Moctezuma (même si celui qui le remplace ne vaut guère mieux). Pour Cortes, attendu que je n'ai jamais été de son côté, je dois dire que j'ai eu du mal à compatir à sa débâcle. En revanche, je suis vivement intéressée par la partie Hiburas ( j'aime le fantastique) qui réussit à illustrer le fait que les espagnols ont parfois reçu de l'aide des tribus asservies par Moctezuma. Un tome également assez chaud (et pour une fois c'est Cortes qu'on voit à poil) mais la vraie plus value est le massacre en lui même avec des couleurs très liquides /vertes sombres et du sang pourpre... sans oublier l'or des boules de feu. La fin est sympa et donne envie de lire la suite ( oui, parce qu'il reste encore une bonne année avant le Templo Mayor, donc... 2 tomes ?)

Ce que j'aime : les couleurs. Les passages plus "romance/ sexe" qui équilibrent l'ensemble 

Ce que j'aime moins : la fin laisse sur sa faim

En bref : Un super tome qui illustre parfaitement le massacre des espagnols et la chute de Moctezuma I


Ma note 

8,5/10



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston