La cavalière du Taklamakan de Alexandre Lévine



Présentation de l'éditeur : À l’époque mérovingienne, Eumerius, un aventurier européen, emprunte la Route de la Soie pour découvrir la Chine. Sa caravane est arrêtée par une jeune fille du royaume de Koutcha, Koulkera, qui gagne sa vie en faisant des missions d’observation pour l’armée. Annonçant aux marchands qu’ils risquent de croiser des brigands, elle leur propose de les éviter en passant par le terrible désert du Taklamakan. Mais elle a beau le connaître très bien, elle ne peut garantir aux voyageurs d’en ressortir indemnes. Et elle ignore qu’il existe un lien entre elle et ces brigands.

Lu dans le cadre de mon partenariat avec les Editions Artalys

Lecture commencée le 04 Mai 2016, terminée le 06 Mai 2016

Mon avis :  

Une "romance" (parce que même si au final, on parle beaucoup d'amour, ce n'est pas pour moi le genre principal de ce livre) plutôt plaisante qui m'a permis de découvrir des peuples et des moeurs qui m'étaient totalement inconnues (j'avoue même avoir du mal à situer géographiquement où se déroule l'histoire). Nous suivons l'histoire à travers les yeux d'Eumérius, un franc engagé dans une formidable aventure. Le point de vue est intéressant car nous découvrons les personnages et leurs croyances/mode de vie en même temps qu'eux. Aux côtés d'Eumérius, deux femmes : Koulkera la sauvage (et l'héroïne) et Priskha la douce... Les moeurs locales permettant à Eumérius d'avoir deux femmes, il n'y a pas de triangle amoureux mais juste une paisible relation à trois où le héros entretient des relations très différentes avec les deux femmes. Pour ma part, j'ai préféré Priskha mais j'avoue que le côté sauvage de Koulkera est convainquant. La vie est difficile dans le désert et ailleurs, et très, vite, notre héros se retrouve propulsé dans la géopolitique de l'époque. Le tout est très rythmé et on passe d'aventures en aventures, le tout ponctué de révélations et de moments plus romantiques. 

Ce que j'aime : le fait de pouvoir découvrir de nouvelles civilisations, le côté "pas trop prises de tête" des liens amoureux/matrimoniaux 

Ce que j'aime moins : Eumérius est parfois un peu trop sage/gentil pour être tout à fait crédible 

En bref : Au delà d'une romance, un beau livre d'aventure qui permet de découvrir avec plaisir des civilisations disparues.

Ma note 

7/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest