Colonel Brandon's Widow and Willoughby de Marianna Green



Présentation de l'éditeur : Mrs Brandon, the former Marianne Dashwood, is now a widow, and not yet twenty-five.
Her former admirer Willoughby is as unhappily married as ever, and the thought that she is free to marry again drives him to distraction. He has continued in his dissolute lifestyle, which Marianne abhors, while his wife Sophia's life has been poisoned by jealousy of Marianne.
Marianne urges him that the only possibility of happiness for Willoughby and his wife is for him to give up his empty pursuit of pleasure - but now the Colonel is gone, Marianne finds that she can no longer push aside thoughts of Willoughby easily herself; she must find some way of occupying her own empty hours.
Willoughby retains his rascally charm, which an older and wiser Marianne is determined to resist; Elinor and Edward are as astute as ever, while Sir John and Lady Middleton are as foolish. Mrs Jennings remains determined to marry off all her associates as before, while Sophia Willoughby is even more sour as the wife of the man she wanted, and Willoughby's friends are suitably cynical rakes.
This sequel to Jane Austen's 'Sense and Sensibility' strives to emulate some of the light ironic touch of the inimitable style of Jane Austen; it is both funny and sad, and is told as dark comedy

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres


Lecture commencée le 15 Juin 2016, terminée le 16 Juin 2016

Mon avis :  

Bon... alors, je dois admettre que je suis souvent un peu partiale sur Brandon, je n'ai jamais aimé la fin de Sense and sensibility parce que j'ai toujours pensé que Marianne était faite pour Willoughby. Par conséquent, j'ai beaucoup apprécié cette "suite" un brin longuette qui permet à Marianne de retrouver enfin son grand amour ! J'ai adoré le fait que l'auteure prenne le temps de les faire se retrouver, Marianne fait son deuil peu à peu. Quand à Willoughby , j'ai vraiment apprécié de le voir faire amende honorable et, au final, s'attacher à la femme qu'il n'avait épousée que pour l'argent et se rendre digne de Marianne ( sur ce point, je trouve que c'est cohérent avec la fin du roman de Jane, où il comprend, trop tard son erreur). L'auteure m'a aussi séduite avec l'idée, progressivement induite, que NON, Brandon n'est pas exempt de fautes et peut aussi se conduire injustement. Les différentes relations, Marianne / Brandon, Marianne / Willoughby et Willoughby/Sophia sont bien distinguées les unes des autres. Chacun des protagonistes (Marianne et Willoughby) trouvent un bonheur domestique, un peu planplan, basé sur une affection amoureuse avec leurs conjoints (ok, pour Willoughby ça prend du temps) avant de se retrouver dans une union passionnée mais qui a gagné en maturité. J'ai vraiment adoré, néanmoins, je me dois de reconnaitre que c'est grandement parce que j'ai toujours été persuadée que Marianne et Willoughby étaient des âmes soeurs. Le fait que leurs deux mariages aient été stériles est aussi un point qui m'a plu (même si je n'ai pas beaucoup d'objectivité ici). Pour le reste, en toute honnêteté, l'écriture n'est pas renversante et certains passages sont assez longs... Néanmoins, je reconnais que, pour moi, les personnages originaux ont tous été respectés (plus ou moins) et donc j'ai aimé !

Ce que j'aime : le fait que Willou et Marianne se retrouvent (pour moi ce sont des âmes soeurs), la place importante de Margaret et par ricochet la quasi absence d'Elinor. Le fait que Brandon ait (enfin) des défauts !

Ce que j'aime moins : le style n'est pas transcendant 

En bref : Une suite de Sense & Sensibility qui réussit à offrir aux fans du couple Willoughby/Marianne une belle issue tout en respectant les personnages originaux 

Ma note 

7/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston