Joseph et Matthew Reavley, tome 5 : À la mémoire des morts de Anne Perry



Présentation de l'éditeur : Depuis quatre ans, la Grande Guerre ravage l'Europe.
Quatre longues années pendant lesquelles la famille Reavley a payé un lourd tribut à la barbarie. Engagés au front, oeuvrant à l'arrière dans l'ombre des services secrets, Joseph, Hannah, Judith, et Matthew ont tous la même obsession : retrouver l'insaisissable Pacificateur, machiavélique auteur d'un complot international et commanditaire du meurtre de leurs parents. Lorsqu'un de ses collaborateurs en Allemagne décide de se rendre, ils croient toucher enfin au but.
Réunis à Ypres où les combats font rage, alors que l'heure de l'armistice approche, les Reavley doivent convoyer le précieux émissaire, blessé, jusqu'à Londres, mais un meurtre atroce est commis, remettant tous leurs projets en question. Sous les obus, la famille Reavley sert les rangs avec l'espoir de voir la fin d'un cauchemar qui les a marqués à jamais. Mais nul n'en sortira indemne...

 Lecture commencée le 10 Aout 2016, terminée le 11 Aout 2016

Mon avis :

Un dernier tome trépidant où l'on retrouve les trois membres importants de la famille réunis (comprendre que Hannah la cruche est absente). Le Pacificateur est vendu par son allié (heureusement parce que je crois que, comme moi, les héros n'auraient jamais découvert son identité) et ils se retrouvent embringués dans une fuite plus que compliquée... J'ai adoré les péripéties de viols et meurtre d'infirmière (autant pour Lizzie, je n'avais pas deviné, autant pour le meurtre sanglant, je connaissais l'assassin). J'ai aimé la relation entre Joseph et Lizzie, elle est bien construite et logique. En revanche, je crois peu à l'histoire d'amour entre Mason et Judith (même si celle ci correspond tout à fait aux standards de l'auteure, de là à dire qu'Anne Perry peine à se renouveler et à surprendre, il n'y a qu'un pas...)
L'identité du Pacificateur m'a tout de même surprise, tout comme l'issue que j'ai trouvée vite expédiée : tout ça pour ça ! Pour Judith, j'ai été déçue, au final elle ne dit même pas au revoir à ceux qui soit disant comptaient pour elle , tout ça pour une histoire qui pour moi, tient du feu de paille. En revanche, j'ai apprécié la fin de Joseph, elle était logique. J'ai aussi regretté de ne pas en voir plus sur Matthew, qui selon moi, n'a pas de vraie fin (même si je préfère ça à une issue bisounours)

Ce que j'aime : toute l'enquête sur le viol, la relation de Joseph et Lizzie, Judith et Lizzie

Ce que j'aime moins : la fin que j'ai trouvée baclée et trop bonbon rose 

En bref : Une conclusion intéressante même si l'enquête sur le viol a supplanté pour moi l'identité du Pacificateur. J'ai trouvé l'issue finale de l'histoire décevante même si j'ai apprécié l'histoire

Ma note 

8/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston