Fitz & the Fool, tome 4 : Le retour de l'assassin de Robin Hobb



Présentation de l'éditeur : Affaibli par le poids des années, FitzChevalerie cherche un moyen de secourir la dernière personne qui semble avoir encore besoin de lui en ce monde.
Malgré l’envie du Fou d’aider son vieil ami à poursuivre les ravisseurs d’Abeille, son état de santé lui interdit tout nouveau danger. Et aujourd’hui connu de tous à la cour, le noble lignage de Fitz ne lui permet plus la liberté dont il jouissait autrefois. En dépit de ces difficultés, il lui faudra se conformer aux ordres du roi ou subir les conséquences de ses actes pour mener à bien sa mission, qui sera peut-être la dernière…
Partagé entre tristesse, haine et faiblesse, Fitz doit à nouveau emprunter les piliers d’Art et rattraper coûte que coûte Dwalia et ses sbires. Aura-t-il la force de recouvrer ses anciens talents d’assassin, d’accomplir sa quête, pour son vieil ami et sa fille ?

Lecture commencée le 08 Octobre 2016, terminée le 09 Octobre 2016

Mon avis : 

Un quatrième tome à la hauteur de mes attentes ! Fitz reprend les choses en main (enfin à sa façon, c'est à dire qu'il fait n'importe quoi) et j'aime beaucoup les passages d'Abeille (notamment le journal de ses rêves). Je vais essayer de ne pas spoiler, donc je serais un peu évasive dans mon commentaire mais j'apprécie la manière dont cette histoire réussit à s'entremêler avec les autres saga (notamment les Gardiens des dragons), on retrouve ainsi d'autres personnages qu'on aimait (ou pas) et la connexion entre l'Art et le fameux argent tant prisé par les dragons est faite. Le point de vue des "Blancs" de Clerres permet aussi d'en apprendre plus sur la jeunesse du Fou et j'ai beaucoup apprécié que Fitz rencontre enfin "Ambre". Je suis certes un peu triste pour Umbre mais je me dis que ça peut encore s'arranger pour lui. Par contre Kanai m'a agacée dans ce tome et j'espère que Reyn et Malta vont intervenir par rapport à la fin du tome...

Ce que j'aime : le Fou reste le Fou et Fitz reste Fitz... Les passages sur les souvenirs sont émouvants (Molly, Abeille). La manière dont cette saga fait un lien avec toutes les autres

Ce que j'aime moins : des fois Fitz est affligeant de bêtise (enfin souvent)

En bref : Un bon tome, fidèle à ses personnages qui relance l'histoire et approfondit toute la mythologie des Six Duchés

Ma note 

8/10


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Une petite réaction ?

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston