Fleurs captives, tome 0,5 : Le jardin des ombres de Virginia C. Andrews




Présentation de l'éditeur : Certains êtres ne sont que lumière, d'autres se confondent avec les ténèbres... Olivia Foxworth est de ceux-ci. Pourtant quelle joie lorsqu'elle épouse Malcolm ! Mais quelle déception sitôt après !
Malcolm n'a qu'un seul amour, une femme qui l'a abandonné à l'âge de cinq ans... Voluptueuse, impulsive, insouciante et prodigue... Sa mère ! Une séductrice-née, enfuie avec un autre homme... Malcolm ne cesse de l'aimer tout en la haïssant...
Bafouée, Olivia va haïr à son tour... Malcolm, puis Alicia, la toute jeune femme de son beau-père. Une trop belle rivale ? Certes... Mais faut-il la séquestrer pour autant? Est-ce pour lui ravir l'enfant qu'elle porte ? L'enfant de Malcolm ? Olivia touche le fond de l'abîme...
La malédiction des Foxworth, reprise par l'auteur dans le cycle des Fleurs captives, trouve ici tout son sens…
Lecture commencée le 29 Décembre 2016, terminée le 31 Décembre 2016
Mon avis :
Quel bonheur de replonger dans le monde de Foxworth Hall avec cette histoire qui permet d'appréhender le personnage d'Olivia (la méchante grand mère ) sur un jour plus humain. Dans cette narration, on découvre une Olivia jeune et pleine de rêves. Et on comprend comment elle a pu devenir aussi mauvaise avec Cathy et Christopher. Le problème de base est Malcolm, je pense vraiment qu'il est malade. Mais Olivia ne voit en lui que le prince charmant... j'aime la voir aussi pleine d'espoir, d'envie de vivre. Malheureusement, rien n'est à sa portée. J'ai aimé son amour pour ses fils, sa jalousie pour Alicia, le fait qu'elle est plus victime qu'actrice, jusqu'au moment  où elle trouve son seul pouvoir dans le fait de diriger. Tout ça à cause de Malcolm. J'ai aussi apprécié le fait de voir l'évolution de ses sentiments pour Corinne, le fait qu'elle soit prête à l'aimer et même qu'elle l'aime en dépit qu'elle soit le fruit d'un adultère. Et au dessus de tout celà, l'ombre de John Amos (qui est le vrai mauvais génie de la famille ) plane... J'ai adoré ce tome. J'ai souffert pour Olivia et d'un côté, même si elle est odieuse, ça aide à comprendre pourquoi elle traite ainsi les enfants... 

Ce que j'aime : voir Olivia sur un jour plus humain et avoir pitié d'elle. Le fait qu'on comprenne mieux Corinne (en voyant comment elle a été éduquée).L'ombre de John Amos qui se nourrit du désespoir d'Olivia

Ce que j'aime moins : c'était trop court

En bref : Un excellent prequel qui donne enfin la parole à la "méchante grand mère" et qui, sans excuser son comportement, l'explique

Ma note 

8,5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest