Emma ou les aventures d'une jeune frivole de Alexander McCall Smith



Présentation de l'éditeur : Fraîchement diplômée de l’université, persuadée que désormais, elle sait tout de la vie, la jeune Emma Woodhouse revient habiter dans la maison familiale au cœur de la campagne anglaise. Riche et un peu snob, Emma s’entoure d’une cour d’amis qu’elle mène à la baguette. Elle organise des dîners, joue les entremetteuses et donne des leçons de vie à sa nouvelle protégée, Harriett, une jeune femme un peu naïve. Emma manipule les uns et les autres… au risque que ses petites manœuvres se retournent contre elle. Et pour quelqu’un qui croit tout savoir, Emma connaît mal son propre cœur. Une personne va ébranler la confiance indestructible de la jeune femme : son ami et voisin, l’impénétrable George…

Lecture commencée le 1er Février 2017, terminée le 04 Février 2017

Mon avis :  

Je n'avais pas spécialement adhéré aux trois premiers essais de "L'Austen Project" mais je dois admettre que j'ai beaucoup aimé cette version d'Emma. Déjà parce que, contrairement à ceux qui l'ont précédé dans l'exercice, l'auteur ne s'est pas contenté de faire un "bête" copié collé mais y a ajouté sa touche personnelle tout en respectant la trame de l'original. Cette version est donc à la fois moderne et un peu datée (oui, il y a des choses qu'on a du mal à avaler pour 2017...) du coup, ça donne au roman une dimension un peu intemporelle. Le niveau des conversations par exemple est assez... bas. Franchement, j'ai souvent levé les yeux au ciel en lisant les échanges Emma/Harriett (sérieux, cette fille est trop bête pour être vraie). Par contre j'ai bien aimé la manière dont il a géré l'histoire de Frank Churchill. Je trouve que le personnage de Mr Woodhouse est l'un des plus réussi, il est vraiment aussi pénible que l'original... Emma, quand à elle, est à la fois attachante et à baffer tant elle est égocentrique et bête (mais on la voit grandir dans le roman). Miss Bates a aussi également plus de caractère que dans la version originale, tout comme Jane que l'on voit moins et qui semble beaucoup plus intéressante (mais hélas on ne la voit pas). Idem, j'aime beaucoup Miss Taylor et l'idée du tableau nu tout comme celle de l'accident d'Elton m'a bien plu. Quand à George, il est juste parfait et pour le coup, sa version moderne est réussie. Au final, même si parfois j'ai eu l'impression que l'histoire n'était pas vraiment moderne, voire décalée, j'ai passé un très bon moment

Ce que j'aime : la manière dont l'auteur s'est approprié l'histoire. Le personnage de Mr Woodhouse

Ce que j'aime moins : parfois on a du mal à croire que l'histoire se déroule vraiment en 2017

En bref : Une bonne version contemporaine d'Emma que j'ai lue avec plaisir

Ma note

8/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston