La série du mercredi : The Knick, Saison 2



Synopsis : Le staff de l'hôpital Knickerbocker de New York, des chirurgiens aux infirmières, doit repousser les limites de la médecine au début du 20ème siècle, à une époque où le taux de mortalité a soudainement augmenté et où les antibiotiques n'existent pas encore...

Série en cours de production 
10 épisodes de 50 minutes 

Casting :

Clive Owen : Dr John « Thack » Thackery 
Andre Holland : Dr Algernon Edwards 
Jeremy Bobb  : Herman Barrow 
Juliet Rylance  : Cornelia Robertson 
Eve Hewson : Lucy Elkins 
Michael Angarano : Dr Bertram « Bertie » Chickering Jr. 
Chris Sullivan : Tom Cleary 
Cara Seymour  : Sœur Harriet 
Eric Johnson  : Dr Everett Gallinger 
David Fierro  : Jacob Speight 
Matt Frewer  : Dr J.M. Christiansen 
Maya Kazan : Eleanor Gallinger
Zaraah Abrahams: Opal Edwards, 
Arielle Goldman : Genevieve Everidge 
Stephen Spinella : le révérend Elkins 
Linda Emond  : Anne Chickering 
Ntare Guma Mbaho Mwine : D.W. Garrison Carr 
Emily Kinney : infirmière Daisy Ryan 
Annabelle Attanasio  : Dorothy Walcott 
Andrew Rannells : Frazier H. Wingo
Ben Livingston : Dr William H. Mays 
Colman Domingo : Dr Russell Daniels 
Fred Weller  : M. Brockhurst 
Molly Price : Effie Barrow
 

Mon avis  :

Une saison qui confirme l'excellence de cette série, les personnages s'affirment et l'intrigue gagne en noirceur. Si Thackery réussit à trouver sa rédemption (en cela bien aidé) il n'est pas sauvé pour autant et la première victime de sa nouvelle "hygiène de vie" (même si ...chasser le naturel, il revient au galop) est sa relation avec la jolie Lucy, alors qu'il se rapproche de ses anciennes amours. Mais, Lucie a de la ressource et j'aime beaucoup la manière dont elle manipule le frère de Cornélia (qui, au passage, le mérite bien vu la pourriture que c'est). 
Cette saison sonne aussi le glas de la relation entre Cornélia et Edwards alors que la femme de ce dernier fait son apparition ! (j'avoue que je ne m'y attendais pas du tout). 
Il y a tout de même un peu de fraicheur avec la relation entre Clairy et Harriet (même que la manière dont il parvient à ses fins est hautement discutable).
Barrow est de plus en plus puant...La manière dont il jette sa femme est un modèle du genre et on attend qu'une seule chose : qu'il se fasse dépouiller par la putain qu'il a recueilli et qui semble clairement plus amoureuse de son argent que de lui. Le fait qu'il mette l'appartement à son nom augure du très bon pour la prochaine saison.
J'en arrive au personnage qui m'a plus fascinée dans cette saison : Gallinger... Entre la folie de sa femme (oui, là on peut dire qu'elle a définitivement perdu l'esprit), sa relation avec sa sulfureuse belle-soeur et ses théories eugéniques... C'est le personnage le plus détestable de la saison (même s'ils le sont tous)
Au delà des vies privées des personnages et des intrigues médicales, les opérations multiples sont particulièrement impressionnantes, avec une mention spéciale pour la toute dernière où Thack s'opère tout seul après une péridurale (on note qu'il vient d'inventer la technique...)

Ce que j'aime : la noirceur des personnages, les scènes médicales toujours aussi impressionnantes, le choix de Lucy pour son père

Ce que j'aime moins : des fois les scènes d'opération sont un peu trop réalistes : il faut avoir le coeur bien accroché (ou éviter de regarder au petit dej hem)

Ce que j'attends de la saison 3

  • Que Cornélia réussisse à faire tomber son frère
  • Que Barrow se retrouve sans rien
  • Que Thack survive
  • Plus de Gallinger avec sa belle soeur 
  • Que Lucy retourne avec Thack
  • Qu'Harriet découvre ce que Clairy a fait 
En bref : Une excellente saison deux, passionnante, portée par des intrigues bien ficelées et des personnages sombres qui sont mis en valeur par un casting aux petits oignons

Ma note 

8,5/10





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston