La 3e guerre de Stéphanie Aten



Présentation de l'éditeur : Le Monde sera bientôt assujetti à une Caste puissante. Aten Daleth, agent clandestin pour la plus grande armée privée de la planète, en est parfaitement conscient, et cumule les missions dans un unique objectif : remplir son compte bancaire et se retirer de la société, vite.
Mais mandaté pour espionner le réseau altermondialiste « 3 », il découvre l’existence d’une structure organisée, nantie de moyens considérables et d’une stratégie secrète. Baladé de Genève à Jérusalem, du Bangladesh à l’Équateur, il plonge dans une force latente et surprenante, déterminée à modifier le cours de l’Histoire. Une force qui va le contraindre à choisir un camp : celui des Elites, ou celui des Populations…

Solidement documentée, rédigée avec l’appui d’un ex-agent gouvernemental, « La 3e guerre » ne parle pas de conflit militaire, ni d’explosion ultime. Elle relate un affrontement bien plus exaltant, empreint du souffle épique de notre Présent, et renoue avec l’action pour réinventer notre horizon.

Plongez dans son bras de fer colossal, et tenez la tension.

Lecture dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Helene Jacob

Lecture commencée le 12 Mai 2017, terminée le 14 Mai 2017


Mon avis  :

Alors, je suis assez partagée. Le livre se présente comme une dystopie ou de l'anticipation, mais au vu du contenu et de l'histoire, je trouve que cela tient plus du "plaidoyer" ou de l'essai que de la fiction. L'auteure est visiblement très documentée et très pointue sur le sujet qu'elle maitrise réellement. Cependant, j'avoue que j'ai parfois été un peu lassée par les discours altermondialistes des protagonistes. Le personnage d'Aten en revanche est très intéressant parce qu'on assiste à l'éveil de sa conscience et j'ai bien aimé sa relation avec Mina. Le livre se lit avec plaisir même si le contenu est assez dense. Je tiens à souligner que les deux points de vue, celui de l'Empire et celui de 3 sont bien développé et j'ai appris beaucoup de choses avec ce roman. C'est bien écrit et du travail de qualité, mais j'avoue que c'est parfois un peu trop sérieux pour moi 

Ce que j'aime : la rigueur de l'auteure, très bien documentée, la pointe de fantastique, le moment où "internet se rebelle" 

Ce que j'aime moins : parfois un peu trop sérieux pour gout

En bref : Un bon roman qui met en exergue les dérives de la société de consommation

Ma note 

6/10





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 4 : Une ombre de lumière de Bella Forrest

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston