Lydia Bennet's Blog: The real story of Pride and Prejudice de Valerie Laws



Présentation de l'éditeur : If you enjoyed ‘Lost in Austen’ or ‘Clueless’, you’ll love Lydia, the streetwise youngest Bennet, a modern teen living in Regency times. She’s funny, flirty, rebellious, obsessed with fashion and fit boys, and a force to be reckoned with. Find out what really happened behind the scenes in Pride and Prejudice as Lydia schemes to save herself and her clueless family from a cash-free future, and to get her man, the supremely sexy bad boy Wickham. By an odd quirk of history, Lydia’s generation use our teen-speak, though with Regency derivations. Whether you love or loathe Jane Austen or just like a good laugh, you’ll enjoy Lydia’s conniving, eavesdropping, Mr Collins-outing, Pa-baiting, shamelessly flirtatious and outrageous adventures.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres


Lecture commencée le 15 Juin 2017, terminée le 18 Juin 2017 

Mon avis :

Alors.... je suis partagée... J'aime beaucoup l'idée et le scénario : la façon dont l'auteure démontre que Lydia a orchestré tous les rebondissements de Pride & Prejudice est brillante et, encore mieux, crédible ! Cependant, j'ai eu du mal avec le style très "new english" avec beaucoup d'acronymes issus du langage SMS qui m'a rendu la lecture périlleuse... Pourtant, je reconnais que l'auteure a su tirer parti de ce "manque de tournure" en revendiquant d'une part la parodie et d'autre part l'ignorance volontaire de Lydia. Ce sera mon grand regret dans cette lecture... Parce qu'au delà de ça, j'ai aimé le point de vue de Lydia sur sa famille et son ignorance abyssale (qu'elle assume du reste complétement, Lydia est une cruche futile qui s'assume, et ça... c'est bon !) . Les passages où elle parle du mythe de Leda sont savoureux et on comprend petit à petit que Lydia ne comprend les choses que suivant sa propre "moralité. Son interprétation de l'histoire de Sodome et Gomorrhe est édifiante ! De fait, son opinion sur Lizzie est édifiante et donne un nouveau niveau de lecture au personnage (ici, on est loin de l'héroïne romantique... Lizzie est une peste sentencieuse bourrée de préjugés et n'assumant pas ses désirs ou sa nature). J'ai également trouvé très intéressante la relation de Lydia avec son père et la manière dont elle perçoit le couple de ses parents. L'auteure a su faire passer toute la frustration de la cadette face à un père absent qui lui reproche de ne pas être le garçon tellement désiré tout en cherchant désespérément son intérêt.Mrs Bennet y gagne également, car Lydia trouve en sa mère des qualités pratiques et la plaint de son mariage malheureux. En revanche, j'ai trouvé que les personnages de Collins et Charlotte étaient tirés par les cheveux.... Dommage !

Ce que j'aime : le point de vue de Lydia, qui, je pense serait cohérent avec le personnage. Sa relation avec Wickham et ses parents tout comme avecLizzie. 

Ce que j'aime moins : la langue très moderne, type sms qui m'a un peu gaché ma lecture (en VO), Collins et Charlotte, qui sont too much même si l'idée est cohérente

En bref : Pride & Prejudice vu par Lydia dont l'esprit est à la fois limité par son manque de culture, son égoïsme, et son envie de sexe tout en étant totalement créatif ! Lydia est ici très fûtée, à sa façon et j'ai apprécié cette relecture. Cependant, je mettrai un bémol pour le langage trop familier et les Collins

Ma note

6/10



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston