Articles

Affichage des articles associés au libellé auteur : renata mcmann

Caroline and the Footman de Renata McMann & Summer Hanford

Image
Présentation de l'éditeur : This "Pride and Prejudice" variation explores the possibility that Caroline Bingley's behavior is motivated by goals other than a desire to attract Darcy. In an effort to shatter the Caroline Bingley villain motif, "Caroline and the Footman" portrays a Caroline who is not stupid, greedy or villainous, but rather someone with her own life and dreams, though her actions do still influence Darcy's and Elizabeth's relationship. Readers will find everything they thought they knew about Caroline Bingley turned on its head.
This short story is about 10,000 words.

Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres  
Lecture commencée le 22 Février 2015, terminée le 22 Février 2015
Mon avis 
Une petite histoire absolument stupéfiante qui prend le parti de balayer tout ce qu'on sait sur Caroline Bingley et donne un éclairage très original sur son comportement dans Pride &…

Anne de Bourgh manages de Renata McMann

Image
Présentation de l'éditeur : This short story is a "Pride and Prejudice" variation, which centers on Anne de Bourgh, the daughter of Lady Catherine de Bourgh. After Darcy’s disastrous proposal to Elizabeth, Elizabeth saves Anne de Bourgh’s life. In the process of doing something for Elizabeth, Anne makes decisions about her own life.
Lu dans le cadre du Challenge 19ème siècle organisé par l'excellent blog Dans le manoir aux livres 
Lecture commencée le 29 Janvier 2014, terminée le 30 Janvier 2014
Mon avis 
Alors...comment dire ? C'est une variation inventive qui aurait pu rester à l'état de fanfic au lieu d'être éditée et vendue. Le scénario n'est pas trop mal sur le principe et j'aime la vraie nouveauté de faire d'Anne une fille capable de prendre ses décisions et dont la maladie n'est finalement due qu'à un abus d'une certaine chose ( j'essaie de ne pas vous spoiler). En cela c'était bien. Pour une fois, Anne tire son épingle…