Twilight of the True Blood Vampire Diaries de Gary Ghislain



Présentation de l'éditeur : Destiny means everyone is here on earth for a good reason. Elise’s reason was Johan Devreau, the most popular boy in her high school. That was until new strange tenants moved in the penthouse of her building and turned her into one of them: an undead. Running after Johan becomes an entirely different sport, and exclusively a night time activity. But if Johan is finally warming up to a girl who can fly or materialize in his room whenever she feels like it, their love is forbidden by Vincent, the master vampire who turned her. To live happily ever after, they need to destroy him and his spell on her. They enroll an aging YA writer newly specialized in vampire series, and their improbable team go vampire hunting, with the unrealistic hope to make it alive from dusk to dawn.

Lecture commencée le 24 Juillet 2017, terminée le 26 Juillet 2017

Mon avis :  

Bon... je ressors de ma lecture un peu partagée. J'ai bien aimé mais je ne suis pas transcendée. L'histoire est découpée en quatre parties : Elise, Johan, Gary (l'auteur lui-même se mettant en scène) et Arno. Je ne vais pas rentrer dans le détail des POV mais je dois dire qu'ils sont tous bien différents les uns des autres. De fait, il me serait difficile de choisir un favori, même si j'ai un faible pour Johan, le beau gosse du lycée (contrairement à Elise qui est clairement peu populaire). L'auteur réussit à faire progresser l'histoire de manière convaincante à travers les yeux des personnages et j'ai été satisfaite de la fin. Ce qui me pose plus de problèmes c'est le côté parodique que je n'ai pas tellement retrouvé. Bien entendu, on retrouve des ingrédients des trois sagas citées dans le titre mais ce n'est pas assez humoristique pour moi. L'histoire se déroule donc à Paris (+1 pour la tombe de Jim Morrisson) du coup, pourquoi l'écrire en anglais ? Ceci étant, le personnage d'Elise est intéressant, Johan évolue et leur histoire d'amour est surréaliste (mais j'aime bien le message d'espoir pour toutes les filles qui portent des leggings bleu électrique et rêvent du beau gosse du lycée). Le personnage de Vincent (le personnage dont on a pas le point de vue, pourtant ça aurait pu être drôle) est psychopathe à souhait et les rebondissements sont bien menés. On ne s'ennuie pas et l'auteur a su alterner les passages de romance et d'action fantastique. J'ai trouvé intéressant le personnage d'Arno, il était touchant et intéressant (dommage qu'on en sache pas plus) et l'auteur a su instillé sa propre mythologie vampirique. Pourtant, en dépit de tout cela, je n'ai pas accroché plus que ça même si je n'ai rien de vraiment important à reprocher au livre

Ce que j'aime : Johan et Arno, la manière dont l'histoire se déroule à travers différents personnages, toute l'histoire du médaillon

Ce que j'aime moins  : pas si parodique que promis , les références sont là mais je n'ai pas spécialement souri.

En bref : Un livre divertissant, bien construit avec des personnages qui tiennent la route. 

Ma note

5,5/10


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une nuance de vampire, tome 13 : Une marée changeante de Bella Forrest

Journal d'un vampire décrypté de Delphine Gaston